À la uneActualitéFrance

Des stagiaires formidables, un statut fort minable

 Vous en aviez marre de vous faire arnaquer pendant vos stages ? De faire le travail d’un employé en CDI tout en ne gagnant pas un centime ? Rassurez-vous, ce temps est révolu !

L’Assemblée nationale vient de mettre un terme au calvaire de nombreux stagiaires : la gratification obligatoire des stages de plus de deux mois sera désormais due dès le premier jour. L’amendement précise que cette gratification est due au stagiaire «à compter du premier jour du premier mois de la période de stage ou de formation en milieu professionnel».

Des amendements rejetés

En revanche, le Front de Gauche a vu rejeter son amendement prévoyant une gratification dès le premier jour d’un stage, y compris de courte durée, au motif que «tout travail mérite salaire» et que les effets de seuil de stages de deux mois moins un jour sont «très prisés des employeurs qui trouvent là une main d’œuvre gratuite quoique diplômée». L’amendement visait également à augmenter le montant de la gratification à au moins 50% du SMIC brut (contre 30% actuellement). A la suite de de ce refus, le collectif Génération Précaire a réagi sur Twitter en concluant : «Le ministère refuse d’améliorer la situation des stagiaires». Tout simplement…

Elisa Gorins

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéPop & GeekSéries Tv

On a vu pour vous ... Peacemaker, le super-anti-héros déjanté de "The Suicide Squad"

À la uneSéries Tv

Demain nous appartient : que va-t-il se passer pour la reprise de la série ?

À la uneFootSport

Est-ce que le PSG va quitter le Parc des Princes ?

À la uneFranceSanté

Covid 19 : le retour du masque dans les transports en commun ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux