À la uneActualitéFrance

Deux terroristes tués lors de l’assaut du Raid à Saint-Denis

Assaut Saint-Denis

L’assaut du Raid, mené à l’aube ce mercredi à Saint-Denis, s’est achevé à 11h26 avec la mort de deux terroristes. Sept personnes ont été interpellées et sept policiers sont légèrement blessés.

Mercredi 18 novembre. Il est 4h30 lorsque la police antiterroriste lance l’assaut d’un appartement situé à Saint-Denis, à une vingtaine de minutes à pied du Stade de France. L’assaut vise Abdelhamid Abaaoud, le djihadiste belge commanditaire présumé des attentats de Paris et Saint-Denis, qui ont fait 129 morts il y a cinq jours. Mais on ignore toujours si le terroriste se trouvait bel et bien dans l’appartement.

Deux terroristes meurent durant l’assaut, dont une femme qui a actionné son gilet explosif en sautant par la fenêtre. Selon David Thomson, journaliste RFI, c’est la première fois qu’une femme est envoyée dans une opération terroriste en France. L’assaut se termine à 11h26 et des opérations de sécurisation sont toujours en cours.

YouTube video

D’après le premier bilan du parquet de Paris, « trois hommes, qui étaient retranchés dans l’appartement, ont été extraits par le Raid et ont été placés en garde à vue. Leurs identités ne sont pas établies à ce stade. Par ailleurs, un homme et une femme ont été interpellés et placés en garde à vue, à proximité immédiate de l’appartement ».

« On est restés sous l’orage pendant deux heures, ça tirait sans interruption »

Sept personnes ont été interpellées en tout, dont deux qui se trouvaient à proximité immédiate. Parmi ces deux personnes, un individu disant avoir hébergé « deux personnes venant de Belgique » selon l’AFPL’une des sept personnes interpellées a été blessée et hospitalisée. Des chiens de police ont également marqué une voiture « avec des traces d’explosifs et d’armes à feu ». Sept policiers ont été légèrement blessés et une chienne de police, Diesel, 7 ans, a été tuée.

 

Dominique, infographiste de 45 ans, habite près des lieux. Il raconte : «On a été réveillés en sursaut à 4h30 par des coups de feu. La chambre de notre fille donne sur une cour intérieure, on a déplacé le matelas dans l’entrée. L’assaut est dans l’immeuble à côté, au 48, qui donne rue du Corbillon. On est restés sous l’orage pendant deux heures, ça tirait sans interruption, il y a eu au moins deux grosses déflagrations. Ça s’est calmé vers 6h15. Deux nouvelles déflagrations vers 7h30-8h. Ça a repris il y a un quart d’heure (9h30). Je vois les policiers avec leurs armes en joue.»

Salah Abdeslam toujours recherché

Le Président de la République François Hollande se trouve actuellement dans son bureau à l’Elysée en compagnie du premier ministre Manuel Valls. A Saint-Denis, les écoles et les collèges situés au centre de la ville ont été fermés. Des militaires et des hélicoptères ont également bouclé une partie de la ville.

Salah Abdeslam, le terroriste français qui a mitraillé les bars parisiens le 13 novembre en compagnie de son frère Brahim (qui a été tué), est toujours recherché. Les enquêteurs pensent qu’il se trouverait en Belgique, là où les attaques ont été planifiées. Une vidéo amateur laisse également penser qu’un neuvième assaillant faisait partie du commando qui a mitraillé les bars à Paris le 13 novembre. Il serait lui aussi en fuite.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneMédias

The Voice : qui sont les candidats qualifiés pour la finale ?

ActualitéFootSport

Milan AC et l’Inter Milan : une rivalité historique 

À la uneMédiasMusiqueSport

Euro 2024 : quel groupe de musique choisi par TF1 ?

À la uneFaits DiversInternational

Traque de Mohamed Amra : c’est quoi la “notice rouge” émise par Interpol ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux