À la uneActualitéCultureMédias

Diffusion télé : pourquoi la Belgique a souvent un temps d’avance?

Vous vous demandez sûrement pourquoi de nombreuses séries françaises sont diffusées en Belgique avant d’être diffusées en France. Pour ne citer que quelques exemples, dernièrement « Plus belle la vie » ou encore « La vengeance aux yeux clairs » ont été diffusés prioritairement en Belgique avant de pouvoir être regardés par les téléspectateurs français. Radio VL a enquêté pour faire toute la lumière sur cette discrimination des téléspectateurs français.

1. Pourquoi la Belgique peut diffuser certaines séries françaises avant tout le monde ?

Loin d’être un hasard, la diffusion préalable des séries françaises en Belgique plutôt qu’en France s’expliquent par des raisons financières et concurrentielles. La Belgique investit régulièrement dans la production de séries françaises en complément des diffuseurs français. Il faut cependant relativiser la participation des médias belges dans les budgets des séries françaises puisqu’elle n’excède que très rarement 5% du budget total de la série. Ces contributions financières permettent néanmoins aux médias belges d’avoir un droit de diffusion des séries dans lesquelles ils ont investis. Or les contrats ne fixent aucune date de diffusion ce qui laisse libre les médias belges de diffuser avant les médias français les séries qu’ils possèdent. Et ce cas de figure arrive souvent. Parfois même, une série entièrement diffusée en Belgique n’est pas encore à l’antenne à France. La diffusion d’une même série dans les deux pays peut être espacée de plusieurs mois.

2. Pourquoi les médias français ne réagissent pas ?

Les médias français n’ont aucun intérêt à lutter contre ces pratiques malgré ce que l’on pourrait croire. Si les chaînes françaises diffusaient en priorité les fictions françaises avant les chaînes belges, les médias belges n’auraient plus d’avantage à investir dans les séries françaises. En effet, les chaînes françaises étant très regardées en Belgique, les téléspectateurs belges auraient déjà vu les séries de leur choix avant la diffusion sur les chaînes belges. Les médias belges perdraient alors une large part de leur audience lors de la diffusion de fictions françaises et n’investiraient plus dans la création française. Diffuser prioritairement les fictions françaises en Belgique est donc un bon compromis pour les deux pays.

3. Quel impact sur les audiences des chaînes françaises ?

L’impact est quasi nul pour une raison simple, les chaînes belges ou les replays des programmes télévisés belges ne sont accessibles en France qu’aux frontaliers et non pas à la plupart des foyers français. Les téléspectateurs français doivent donc attendre les diffusions sur les chaînes françaises de leurs séries préférées. Cependant, une minorité de fans réussissent à voir leurs séries illégalement en les piratant. Cette frange minoritaire des téléspectateurs ne fait pas peur aux dirigeants des grandes chaînes qui investissent dans la fiction. La véritable crainte des producteurs de séries françaises sont les fuites sur Twitter de l’intrigue d’un épisode ou des surprises concoctées par les scénaristes. Twitter touche un plus large public que quelques sites pirates de streaming sur le web.

Vous ne pourrez plus vous étonner que vos amis belges aient vu avant vous la dernière série française à la mode.

crédit photo à la une : archives AFP

About author

Promotion 71 du CFJ Paris // Rédacteur en chef Médias à Radio VL // Rédacteur en chef adjoint et programmateur de Réveil Médias
Related posts
ActualitéBuzzJeux Olympiques Paris 2024

C’est qui Baptiste Moirot, le porteur de la flamme olympique ?

ActualitéEquitationSport

L'équithérapie : guérir grâce aux chevaux

À la uneFranceSport

JO 2024 : comment fonctionne le système “anti-drones” ?

ActualitéFaits Divers

Disparition d’OJ Simpson : c’est quoi cette affaire de meurtre pour laquelle il fut condamné ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux