ActualitéEmissionsFrancePolitiqueSociété

Dîner au restaurant et salaire, Gérald Darmanin fait réagir !

Gerald Darmanin est l'invité politique

De vives réactions. Invité du grand jury LCI-Le Figaro-RTL, Gérald Darmanin est revenu sur ses propos polémiques, dimanche 25 novembre. Lors d’une conférence à la Sorbonne, jeudi 22 novembre, le ministre des actions et des comptes publics a mis en parallèle un salaire de 950 euros avec un dîner dans un restaurant parisien, dont l’addition s’élève à 200 euros … sans le vin. Sacrée comparaison !

Lallocution de Gérald Darmanin a suscité une importante polémique chez les internautes. « ECOEURANT ! Quand on pense qu’il y a des tas de gens qui ne peuvent même pas se payer ne serait-ce qu’un sandwich jambon-beurre ! », publie Michèle sur Facebook, entraînant une avalanche de commentaires sur les réseaux sociaux, visant Gérald Darmanin. Marie-Pierre Haddad ajoute que les internautes continuent de reprocher les propos du politicien, « Surtout dans le contexte des gilets jaunes », dans la question du net.

« Je les assume tout à fait »

A la question « Est-ce que vous regrettez ces propos ? » et face à la colère des citoyens, le ministre ne s’est pas expliqué sur la situation. Au contraire, il maintient ses paroles. L’homme politique détourne la polémique. « Il y a un Brexit intérieur de plus en plus vrai », Christophe Jackubyzsyn relance le sujet « C’est rare un restaurant parisien où on paye 200 euros, à deux » Gérald Darmanin interpelle le journaliste sur la polémique. « Vous n’y êtes jamais allés, vous ? », auquel le journaliste répond « Oui. Peut-être une ou deux fois ».

Marie-Pierre Haddad revient sur le caractère déconnecté de la réalité propre à l’homme politique. « Les internautes sont, par nature, déconnectés puisqu’ils sont sur internet » répond Gérald Darmanin. Le ministre revient sur les actions des citoyens à se présenter dans les bureaux de vote et aident un gouvernement à réussir. Les journalistes posent alors la possibilité d’une maladresse du ministre. « Je mets des mots sur les choses. Peut-être que je ne suis pas un technocrate. Je ne fais pas d’euphémisme », précise l’invité politique.

A lire également :

Related posts
À la uneActualitéFrance

Jean Castex annonce une "indemnité inflation" pour répondre à la hausse des prix

EmissionsIls Ont Fait la Une

Capucine Anav, invitée de Ils Ont Fait la Une #37

À la uneActualitéPolitique

Les directeurs d'écoles peuvent maintenant connaître le statut vaccinal de leurs élèves

EmissionsUn éclair de Gueny

Lola Dubini et Patrice Maktav, invités de Un Éclair de Guény #133

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux