International

Xi Jinping souhaite s’emparer du leadership mondial

« Un monde sans armes nucléaires », c’est l’appel qu’a lancé le président chinois Xi Jinping lors d’un discours au siège de l’ONU. Il a aussi prôné un « monde multilatéral ».

En visite en Suisse pendant 4 jours, le président chinois Xi Jinping a tenu un discours au siège de l’ONU. Le chef d’Etat a plaidé un monde multilatéral, sans armes nucléaires et respectueux des droits de chaque nation. « Les armes nucléaires devraient être totalement interdites et détruites afin de construire un monde sans armes nucléaires » a déclaré le président. Il condamne le protectionnisme, mesure mise entre autres en avant, par le nouveau président des Etats-Unis Donald Trump.

De nouvelles relations avec Washington

Au sujet de l’investiture de Donald Trump, Xi Jinping a déclaré vouloir  « faire le maximum pour trouver un nouveau mode de relation avec Washington ». Le chef d’Etat s’est montré alarmiste à Davos, lors du Forum Economique Mondial: « personne ne sortira vainqueur d’une politique protectionniste. » Il a ajouté, « Que ça vous plaise ou non, l’économie mondiale est un océan dont on ne peut pas s’échapper. Toute tentative pour bloquer les flux de capitaux, des technologies (…) est tout simplement impossible. Cela irait à l’encontre de l’histoire. » Xi Jinping n’a pour autant jamais nommé le futur président américain. Alors que son pays a grandement profité de la mondialisation, le président chinois assure qu’elle a accéléré la croissance mondiale,  les progrès scientifiques et technologiques.

La Chine veut s’emparer du leadership mondial

Alors que les Etats-Unis font face à une vague du période d’incertitude avec Donald Trump et son protectionnisme économique et culturel, Xi Jinping y voit l’occasion de donner à son pays une image de nouveau leadership mondial. C’est la première visite d’un président chinois à Davos, et le pays se vante d’être devenu un incontournable du libre-échange. Il ouvrirait même ses portes aux investisseurs étrangers. « Nous étendrons l’accès à notre marché pour les investisseurs étrangers. Nous gardons les portes grandes ouvertes, et espérons que les autres pays les laissent également ouvertes à nos investisseurs ». Là encore, le discours semble viser Donald Trump. Un discours surprenant quand la Chine ne respecte pas de nombreux points du traité de l’Organisation Mondiale du Commerce. Le pays a même tendance à se fermer aux entreprises étrangères. Un simple « coup de communication » selon les experts.

Un discours salué par le chef de l’ONU

Le chef de l’ONU Antonio Guterres est venu spécialement de New York pour l’accueillir. Il l’a remercié et a salué ses propos en faveur du multi-latéralisme.  Avant de repartir en Chine Jinping, s’est rendu à Lausanne où il était attendu par le Comité Olympique Internationale. Pékin accueillera en 2022 les prochains Jeux Olympiques d’hiver.

Related posts
À la uneCinémaInternational

Oscar 2023 : Une première en 50 ans de carrière pour Steven Spielberg

ActualitéInternationalSéries Tv

On regarde ou pas ? Meurtre au polonium - L'affaire Litvinenko (M6)

À la uneInternationalPolitique

Qui est Matteo Messina Denaro, ce mafieux arrêté après 30 ans de cavale ?

À la uneInternationalPolitique

Qui est Valéri Guerassimov, le nouveau commandant chargé de la Guerre en Ukraine ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux