À la uneActualité

Donald Trump assistera au défilé du 14 juillet à Paris

Le président américain Donald Trump sera présent pour le défilé du 14 juillet à Paris. L’Elysée a en effet annoncé qu’Emmanuel Macron l’aurait invité à s’y rendre lors d’un entretien téléphonique le 27 juin et qu’il avait accepté l’invitation.

 

Mercredi 28 juin, l’Elysée a communiqué que Donald Trump avait accepté l’invitation d’Emmanuel Macron à assister au défilé du 14 juillet pour célébrer “le centenaire de l’entrée des Etats-Unis dans la première guerre mondiale “. Dans un communiqué, ils ont également précisé que, “A cette occasion, des soldats américains participeront à ce défilé au côté de leurs camarades français”

 

Deuxième rencontre

Ce ne sera pas la première fois que Donald Trump et Emmanuel Macron se rencontrent. On se souvient effectivement de la longue poignée de main significative entre les deux chefs d’Etat le 25 mai à l’occasion du sommet de l’OTAN à Bruxelles. Celle-ci avait alors été interprétée par certains comme un moment de diplomatie virile et avait été très commentée.

Le président français en avait d’ailleurs parlé dans un entretien avec le Journal du dimanche : “Ma poignée de main avec lui, ce n’est pas innocent, ce n’est pas l’alpha et l’oméga d’une politique mais un moment de vérité.”.

D’après le Washington Post, cette poignée de main avait “irrité” le président américain et celui-ci avait quelques jours plus tard annoncé le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat.

Cette décision avait été jugée comme “une erreur” pour les intérêts de son pays et comme “une faute” pour l’avenir de la planète par Macron. Celui-ci avait alors partagé une vidéo dans laquelle il appelait les scientifiques, ingénieurs et entrepreneurs américains à venir travailler en France pour développer des “solutions concrètes” pour le climat, en insérant le slogan “Make our planet great again”, détourné de celui du président américain : “Make America great again.”

L’entourage d’Emmanuel Macron a communiqué qu’il n’accorderait pas d’interview le 14 juillet, rompant ainsi la tradition mise en place par Valéry Giscard d’Estaing. Il pourra cependant s’exprimer lundi 3 juillet lorsqu’il réunira le Congrès à Versailles.

 

Mauvaise décision pour Macron ?

Pour le député “France Insoumise” Eric Coqueret, “Emmanuel Macron donne un très mauvais signal. Il aurait dû prendre des mesures de rétorsion, au lieu de cela il l’invite pour le défilé du 14 juillet. Tout cela n’a pas de sens.” Pour lui, “on lui déroule un tapis rouge inutile et dangereux” et il estime que s’il y a “bien une année où ce n’était pas opportun” d’inviter Donald Trump, “c’était cette année”, notamment à cause du retrait du Président américain de l’accord de Paris sur le climat.

D’autres cependant approuve cette invitation, comme l’écrivain et journaliste André Bercoff. Il a en effet déclaré : “Il ne faut pas oublier qu’en 1917 les soldats américains sont venus nous aider”. Pour lui, il est logique que Donald Trump ait accepté d’assister au défilé du 14 juillet car “Sa réputation en France n’est pas bonne, puisque tout le monde attend son impeachment. C’est donc ‘tout benef’ pour lui de redorer son blason sur les Champs-Élysées.”.

La visite du président américain signera en tout cas un nouveau temps fort diplomatique pour les deux pays.

Related posts
À la uneActualitéBrèvesÉtudiantFranceSociété

Le Brevet des collèges décalé à cause de la canicule

À la uneHigh Tech

Netflix se lance dans le jeu vidéo

A Votre SantéActualitéNon classé

10 astuces pour résister à la chaleur.

À la uneActualitéCultureFestivalMusique

Les Solidays 2019, un succès de plus dans la lutte contre le Sida.

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux