À la uneActualitéInternational

Donald Trump enregistré en tentant d’avoir une modification des résultats en Géorgie

Le président sortant Donald Trump a été enregistré en train de tenter d’avoir une modification des résultats dans l’Etat de Géorgie.

On le connaissait déjà mauvais perdant, mais pas encore tricheur, le président des Etats-Unis aurait fait pression sur un haut responsable des opérations électorales de Géorgie pour lui demander de “trouver” les bulletins de vote nécessaires pour annuler sa défaite dans l’État. Le Washington Post s’est procuré l’appel et l’a diffusé.

Samedi 2 janvier, dernière tentative pour Donald Trump d’obtenir une remise en cause de sa défaite face à Joe Biden. Il appelle Brad Raffensperger, secrétaire d’État de Géorgie. Il martèle depuis l’annonce de la victoire de son adversaire que l’élection est frauduleuse. Toutes ses accusations ont été rejetées par les autorités des États et les autorités fédérales ainsi que par des dizaines de tribunaux saisis de recours.

Le Washington Post a mis en ligne plus de quatre minutes d’extraits de la conversation en précisant que le Président sortant avait successivement flatté, imploré et menacé ce responsable républicain.

Et il n’y a rien de mal à dire, vous savez, euh, que vous avez recalculé”, a dit Donald Trump.

Pour demander un recalcul des votes, Donald Trump s’appuie sur des théories stipulant que le décompte des votes en Géorgie (et dans d’autres États) a été truqué. Le journal ajoute que Brad Raffensperger et le directeur juridique de ses services, Ryan Germany, ont rejeté les demandes du Président sortant pendant toute cette conversation et lui ont déclaré qu’il s’appuyait sur des théories complotistes déjà démenties. “Tout ce que je veux, c’est ça : je veux simplement trouver 11.780 voix, ce qui fait une de plus que ce que nous avons. Parce que nous avons remporté l’État” a ajouté Donald Trump.

“No comment” c’est ce qu’a répondu la Maison-Blanche à ce sujet. Les services de Brad Raffensperger n’ont pas répondu dans l’immédiat. Kamala Harris, future vice-présidente qualifie l’action de Donald Trump d’ “abus de pouvoir flagrant”. Le Président sortant et Joe Biden doivent précisément se rendre dans l’État de Géorgie pour soutenir leurs candidats aux élections sénatoriales.

A lire aussi : 2020 : Retour sur une année hors du commun pour le football français

About author

Journaliste
Related posts
À la une

C'était il y a 35 ans : la mort de Malik Oussekine

À la uneSéries Tv

La vengeance au triple galop revient en clair dès le 20 décembre

À la uneInternationalSport

Les Etats-Unis vont boycotter les JO d'hiver en Chine

À la uneSéries Tv

Avy Marciano quitte Plus belle la vie après 10 ans

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux