À la uneFrancePolitique

Emmanuel Macron : ce qu’il faut retenir de son interview du 14 juillet

Emmanuel Macron renoue avec la tradition de l’interview du 14 juillet dans le contexte de crise sanitaire. Que faut-il retenir de ces annonces ?

Même s’il n’est pas très fan de l’exercice, Emmanuel Macron a renoué cette année avec l’exercice de l’interview du 14 juillet, grande tradition française qui, avant, venait s’insérer entre le défilé et la garden party de l’Elysée. Crise sanitaire oblige, tout a été revu à la baisse cette année mais l’interview menée par Gilles Bouleau et Léa Salamé s’est bien tenue et était censée donner le cap de la dernière partie du Quinquennat du Président de la République. Le Président y présent les grandes lignes de l’Acte final avant le discours de politique générale que donnera son Premier Ministre Jean Castex devant les députés de l’Assemblée Nationale.

Quelles sont les grandes annonces du Président de la République ?

Gérer la relance et l’impact d’une crise économique qu’on annonce déjà “apocalyptique”, mais aussi les questionnements du personnel de santé, la crise sanitaire et la crainte du deuxième vague, voici quelques sujets qu’on a pu imaginer aborder dans ce rendez-vous incontournable de la Vème République.
Emmanuel Macron est-il parvenu à “redonner du sens dans ce moment de crise” comme l’Elysée l’annonçait en amont de cette interview ? Eléments de réponse !

Le Président de la République s’est d’abord exprimé sur la nature de 14 juillet si particulier et sur la place offerte aux soignants:
Ce 14-Juillet est particulier (…) Nous étions émus ce matin face à ces soignants, face aux familles des victimes”, “Lors de ce 14-Juillet, nos armées ont accepté d’offrir un peu la vedette aux soignants. A ces hommes et ces femmes qui nous ont protégés, se sont battus pour nous

Sur le changement de l’équipe gouvernement “Changer de chemin sans changer d’équipe n’aurait pas eu de sens.” Sur le choix de Jean Castex comme Premier Ministre, Emmanuel Macron explique qu’il l’a choisi car “c’est quelqu’un qui a une culture du dialogue social“, le maître-mot de la seconde partie de ce quinquennat. Le Président a en revanche assurer le strict minimum quant aux interrogations sur la nomination Gerald Darmanin, assurant “être le garant de la présomption d’innocence“.

Sur la reprise possible de l’épidémie, le Président a été interrogé sur sa volonté ou non de rendre obligatoire le port du masque dans les lieux clos. “J’encourage dès maintenant les Français à le porter quoi qu’il arrive dès qu’ils le peuvent. Je souhaite que dans les prochaines semaines (sans doute au 1er août ndlr) on rende obligatoire le masque dans les lieux publics clos .” Le Président confirme les propos de Jean Castex sur un possible reconfinement total qu’il ne souhaite pas voir reproduire en cas de seconde vague.

Sur la situation qui s’annonce catastrophique sur le plan économique : “Nous allons avoir des plans sociaux – ils ont déjà commencé – et une augmentation du chômage massif. Il y aura entre 800.000 et 1 million de chômeurs de plus d’ici au printemps 2021

Pour résoudre la crise économique, Emmanuel Macron exclut une hausse des impôts “On ne résout pas une crise comme ça en augmentant les impôts“, assure-t-il. “Si on augmente les impôts, le doute s’installe et les gens ne consomment plus“.

Sur la réforme des retraites, Emmanuel Macron affirme qu'”on ne peut pas en faire l’économie, c’est une bonne réforme. Mais on ne peut pas la faire comme elle était enclenchée avant la crise“.

Le Président de la République fait de l’emploi des jeunes un élément essentiel de “ce nouveau chemin” et annonce “un dispositif exceptionnel d’exonération des charges» pour les jeunes. «C’est un dispositif exceptionnel parce qu’il durera deux ans, mais il faut qu’il y est cet élément d’accélération» Il annonce aussi la création de “300.000 contrats d’insertion” et aussi la possibilité pour les jeunes de “compléter leur formation, d’avoir un semestre ou une année d’études en plus» : on va ouvrir 200.000 places dans des formations qualifiantes supérieures pour permettre à un jeune qui n’a absolument aucune issue, aucune perspective d’embauche, de poursuivre un peu ses études“.

Comme on pouvait s’y attendre, Le Président de la République et le Premier Ministre se sont partagés la tâche : Emmanuel Macron a dessiné les grandes lignes avec quelques annonces et on peut présumer que Jean Castex aura lui la charge dans son discours de politique générale de rentrer plus dans le détail.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

On a vu pour vous... The Head, thriller oppressant en Antarctique

À la uneActualitéSportTennis

Tennis : Novak Djokovic soulève le Masters 1000 de Rome pour la cinquième fois

À la uneAu Fil des Siècles

Panorama historique| AU FIL DES SIÈCLES #50

À la uneActualitéCinémaCultureInternationalPop & GeekSéries Tv

Qui est Zendaya, plus jeune lauréate de l'Emmy Award de la meilleure actrice ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux