À la uneActualitéFranceGénération Y: Ce que les jeunes pensent des jeunesSociété

L’enseignement supérieur attire de plus en plus d’étudiants…

supérieur

Selon une note publiée fin décembre 2016 par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, on recensait 2 551 100 inscriptions dans l’enseignement supérieur en 2015-2016. Un chiffre en hausse de 2,5 % par rapport à l’année précédente, si l’on retranche les doubles inscriptions.

Selon le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, « les étudiants n’ont jamais été aussi nombreux en France ». Un constat dressé dans une note d’information publiée à la fin de décembre 2016.

En 2015-2016, 2 551 100 inscriptions dans l’enseignement supérieur

Elle indique que 2 551 100 inscriptions ont été effectuées dans les universités, classes préparatoires, IUT, BTS, écoles de commerce ou d’ingénieurs et autres formations paramédicales du secteur public et privé en 2015-2016.

Cela équivaut à 79 900 inscriptions de plus qu’en 2014, soit une hausse de 3,2 % en comptant les doubles inscriptions, réalisées notamment par les étudiants en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). Si l’on déduit ces doubles inscriptions, l’augmentation globale est de 2,5 %.

A lire aussi: Universités : Harvard, Stanford et Berkeley en tête

Une majorité de femmes et d’enfants de cadres

En ce qui concerne le profil des étudiants, la note indique que 55,1% des inscrits sont des inscrites. Une supériorité numérique féminine qui date de 1980.

De plus, un tiers des étudiants du supérieur sont enfants de cadres (34%) contre 13% d’enfants d’ouvriers et 15% d’enfants d’employés. Enfin, le nombre d’étrangers s’est stabilisé autour de 309 600 soit 12,1%.

A lire aussi: Contestation étudiante: des universités fermées par leur président

Le succès des formations littéraires, scientifiques et d’ingénieurs

La note révèle que l’université arrive en tête: près de 1,6 million d’étudiants étaient inscrits dans les universités de France métropolitaine et des départements d’outre-mer en 2015-2016. Les filières scientifiques, littéraires et artistiques sont toujours « particulièrement dynamiques ».

En 2015-2016, les formations d’ingénieurs ont rencontré un succès croissant (hausse de 3,4 %) de même que les écoles de commerce, gestion et comptabilité (1,4 %). A l’inverse, la hausse des inscriptions en classes préparatoires s’est stabilisée.

A lire aussi: Classement mondial des universités : La France mauvaise joueuse?

 

Related posts
À la uneInternationalSanté

En Martinique, en Guadeloupe et à la Réunion, le retour des mesures de confinement partiel

À la uneInternationalSanté

États-Unis : Joe Biden demande la vaccination obligatoire pour les fonctionnaires fédéraux

À la uneActualité

Un été au tribunal : 8 mois ferme pour avoir frappé sa compagne en récidive

À la uneActualitéSport

JO de Tokyo, jour 5 : l’or en aviron, la défaite affligeante en football…

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux