Les enfants stars de YouTube, c’est un effet de mode qui plait sur Internet. Souvent payés par des marques, ces enfants sont filmés tous les jours. Tout sourire, ils déballent de nombreux cadeaux, ils testent divers produits … Plus que de simples Youtubers, ils sont devenus une stratégie marketing.

Des icônes marketing

Envoyé Spécial a enquêté sur le nouveau phénomène de société, où les enfants deviennent les jouets de multinationales. Âgés de moins de dix ans pour certains, ils sont une véritable mine d’or pour ces entreprises. S’identifiant facilement aux autres jeunes, ils sont considérés comme des « influenceurs ». Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont très bien accueillis par la critique, les enfants les adulent : « Toutes leurs vidéos sont très mignonnes, et je les adore », s’exprime un enfant, invité par les célèbres Néo et Swan pour l’inauguration d’un manège de parc d’attraction.

Cumulant 2,7 millions d’abonnés, ils sont regardés des milliers de fois chaque jour. Les marques ont bien compris cela, Youtube est devenu la plateforme préférée des jeunes, loin devant la télévision. YouTube représente donc un marché d’avenir pour la publicité.

Youtube, la télévision de demain ?

Les jeunes youtubeurs sont devenus les marionnettes des multinationales, toujours plus friandes à leur envoyer des cadeaux à déballer en vidéo. Ils ne sont pas toujours payés par les marques et reçoivent parfois des cadeaux sans les avoir demandés. C’est eux qui décident s’ils veulent faire une vidéo ou non sur le produit. Mais lorsqu’ils ne sont pas rémunérés, YouTube entre en scène. Ces vidéos permettent aux propriétaires des chaînes Youtube de toucher une rémunération, notamment sur les publicités, situées au début ou au milieu des vidéos.

Tout ce système rapporte des dizaines de milliers d’euros par mois aux parents. Pourtant, la question aujourd’hui se pose : ces enfants sont-ils considérés comme des travailleurs ? Pour les parents et les enfants, c’est non. Ils répondent que ce n’est uniquement qu’un « plaisir » et que s’ils ne voulaient pas, ils ne feraient pas ces vidéos. Un point de vue décrié par plusieurs associations, qui pensent le contraire. Mais pour l’instant, le travail des enfants sur Internet n’est pas règlementé en France.

ENVOYÉ SPÉCIAL – Vidéos en ligne : enfants sous influence, réalisé par Vincent Manniez est diffusé jeudi 31 mai 2018 à 20h55.