À la uneActualitéInternational

L’essai nucléaire Nord-coréen fait trembler la scène internationale

Ce matin, vendredi 9 septembre, un séisme de magnitude 5,3 a secoué la Corée du Nord suite à des essais nucléaires. Le projet du dictateur de Pyongyang est ainsi non seulement inquiétant sur le plan international, mais engendre également des effets secondaires sur son propre territoire. La magnitude du tremblement de terre indiquerait que ce serait l’essai nucléaire le plus puissant exécuté par la République Populaire. Allant jusqu’à dépasser celui de janvier dernie. Qui soit dit en passant avait fait exploser le site qui en était à l’origine.

A lire aussi : La Corée du Nord reprend sa production de plutonium

Un enthousiasme glaçant en Corée du Nord

C’est avec un enthousiasme à peine dissimulé que Ri Chun-Hee, la présentatrice consacrée du pays, a annoncé la nouvelle à ses téléspectateurs. L’essai nucléaire en question, loin de causer des séquelles au pays, le faisait accéder au « niveau supérieur ». A travers ce joyeux patriotisme, on perçoit l’idée que rivaliser militairement avec les puissances occidentales fait rêver plus d’un politicien Nord-coréen.

De plus, cette version officielle est partagée par la plupart des habitants conditionnés (ou terrorrisés) par la propagande d’Etat. Le discours d’Etat présente en effet la course au nucléaire comme une autodéfense vis-à-vis de la menace nucléaire états-unienne. « Les bâtards américains peuvent dire ceci ou cela, nous n’avons peur de rien car notre puissance militaire s’est encore renforcée » affirme une femme dont les propos ont été recueillis par l’AFP.

La réponse de la scène internationale

L’essai nucléaire fait aussi trembler la scène politique internationale, la Corée du Sud en tête. Aux premières loges, l’Assemblée nationale va se réunir en urgence, alors que le ministre de l’Intérieur va s’employer à discuter avec les puissances régionales environnantes.

Prendre des mesures directes s’impose là où les nombreux avertissements du Conseil de Sécurité n’ont que très peu d’impact. Washington, Séoul et Tokyo promettent le déploiement d’un système antimissile. En effet, le flou sur les intentions de la Corée du Nord ne peut être pris à la légère.  D’autant plus que la rumeur d’un nouvel essai circule déjà.

Crédit photo : Courrier international et dessin de Schneider.

Related posts
À la uneFranceLittératureRugby

La BD "les rugbymen" joue les prolongations pour un 18e tome

À la uneActualitéFrancePolitique

Féminicides : la Loi Pradié soutenue par l'assemblée (Interview)

À la uneActualitéInsolite

Des milliers de poissons pénis échoués en Californie !

ActualitéFranceMusique

David Shaw and The Beat : "Qui m'aime, me suive !"

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux