À la uneActualitéInternational

Etats-Unis: Obama relance un énième débat sur les armes à feu

Mardi matin, une fusillade dans un lycée de l’Oregon endeuillait de nouveau les Etats Unis. Après ce drame, Barack Obama a témoigné sa colère et sa frustration face à l’impossibilité de mettre en oeuvre la moindre mesure de contrôle des armes à feu.

Dans un discours passionné, le Président des Etats Unis a plaidé pour un « examen de conscience national » et a tenté une nouvelle fois de faire réagir le Congrès, en prônant un contrôle plus accru des armes à feu. Dans son plaidoyer, prononcé à peine quelques heures après le drame qui a fait deux morts, Barack Obama a fait part de son exaspération face à la difficulté du Congrès de coopérer. « Le pays doit faire un examen de conscience. Cela devient la norme et nous prenons ces faits pour acquis d’une manière que je trouve terrifiante en tant que parent » a t-il confié.

Selon le centre Brady -qui lutte contre la violence par armes à feu- 32 Américains sont tués chaque jour par arme à feu. « Nous sommes le seul pays développé au monde où cela se produit et aujourd’hui ça se passe une fois par semaine » a ainsi déploré Barack Obama.

Ce dernier avait cependant déjà essayé de mettre en place certaines restrictions, comme un renforcement de la vérification des antécédents (psychiatriques, judiciaires) des acheteurs fin 2012, après la fusillade de Newton, dans laquelle 20 enfants et six adultes avaient perdu la vie.

26-morts-dans-la-fusillade-de-newtown

Le second amendement de la constitution américaine garantit, à chaque citoyen américain, le droit de porter une arme. Ce droit fondamental, inscrit dans le Bill of Rights, est fermement défendu par la NRA ( National Rifle Association ), le plus puissant lobby américain, avec près de 5 millions de membres.

« Nous ne sommes pas le seul pays à avoir des psychotiques et pourtant ces fusillades se succèdent à un rythme bien plus important qu’ailleurs » a affirmé Barack Obama. Pour répondre à l’argument récurrent selon lequel le contrôle des personnes malades serait plus à blâmer que le contrôle des armes, il a ajouté que : « les Etats-Unis n’ont pas le monopole des fous ».  Rappelons que depuis le drame de l’école élémentaire de Newton, 74 fusillades ont éclaté dans des établissements scolaires américains.

NRA

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneFrance

Covid-19 : quels sont les 20 départements sous "surveillance renforcée" ?

À la uneFranceSociété

Envoyé spécial : "la nouvelle vie de Stella et d'Alex"

À la uneEnvironnementFrance

400 dauphins ont été capturés accidentellement cette année

À la uneCultureInternationalMusique

Taylor Swift attaque en justice un parc d'attraction

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux