ActualitéFootSport

Euro 2016 (finale) : Ronaldo et le Portugal brisent la malédiction

Le Portugal a remporté la finale de l'Euro 2016 le 10 juillet à Saint-Denis face à la France (1-0 ap.). C'est le premier titre international pour la Séleçao et pour Cristiano Ronaldo.

L’équipe de France a cruellement perdu sa finale de l’Euro 2016 face au Portugal au Stade de France, sur un tir fracassant du Portugais Eder en prolongations (0-1). La Séleçao et Cristiano Ronaldo ont remporté leur tout premier tournoi international de leur histoire.

Tout avait si mal commencé pour le Portugal. A la 16ème minute, Ronaldo est allongé sur la pelouse du Stade de France, en pleurs. Les supporters portugais, inquiets, ont compris. Il se tient le genou gauche. Le staff médical lusitanien aura beau tout faire pour le remettre sur pied, le strapper, il n’y a rien à faire. Le choc avec Dimitri Payet quelques minutes plus tôt a blessé son talon d’Achille, ce genou qui l’a souvent faire souffrir durant sa carrière. Le supporters rouge et vert, venus en nombre au Stade de France, l’applaudissent tandis qu’il se fait sortir par les brancardiers. C’est fini pour Ronaldo.

La Séleçao venait de perdre son meilleur atout. Mais ces joueurs portugais ont décidemment tout de l’équipe de Grèce qui avait remporté l’Euro 2004, justement face au Portugal (0-1). Cristiano Ronaldo avait 19 ans en cette triste nuit du 4 juillet 2004 à l’Estadio Da Luz. Il avait versé toutes les larmes de son corps. Douze ans plus tard, après avoir versé des larmes de douleur et de désespoir ce 10 juillet, Ronaldo pouvait pleurer à nouveau, mais de joie, de bonheur, d’émotion, après les 120 minutes de cette finale crispante et indécise.

Cristiano Ronaldo en pleurs après la défaite du Portugal en finale de l'Euro 2004 face à la Grèce. Source : 20minutes.fr

Cristiano Ronaldo en pleurs après la défaite du Portugal en finale de l’Euro 2004 face à la Grèce. Source : 20minutes.fr

Cette “équipe du Portugal dégueulasse” (comme avait osé titrer un journaliste du quotidien 20 minutes après les 1/8èmes de finale) est une survivante. Qui aurait cru à un tel dénouement final alors que la Séleçao n’avait rejoint les 1/8èmes de finale qu’en tant que troisième meilleure des phases de poules ? Qui aurait cru que cette Séleçao sans éclat éliminerait une équipe croate si séduisante en 1/8èmes de finale (1-0 ap.) ? Qui aurait cru que nos Bleus, si flamboyant en attaque (13 buts marqués avant la finale) et portés par le talent d’Antoine Griezmann, perdraient “leur” finale au Stade de France ? Et face au Portugal qui n’aura gagné qu’un seul match au bout des 90 minutes réglementaires (2-0 en 1/2 finales face au Pays de Galles).

Fernando Santos et “le pacte de Saint-Denis”

Mais ils l’ont fait, avec énormément de cœur et de courage. Ils ont su forcer leur destin tout au long de cette compétition, sous les critiques mais sûrs de leur force. Et ils ont enfin brisé la malédiction, cette malédiction qui voulait que jamais le Portugal ne remportât une grande compétition internationale. Cette malédiction qui voulait que jamais le Portugal ne battît la France dans une grande compétition. Cette malédiction qui voulait que le palmarès de Ronaldo fût pour toujours vierge avec sa sélection, lui qui a tout gagné en club (dont trois Ligue des champions avec Manchester United en 2008 et le Real Madrid en 2014 et 2016).

Deux ans plus tôt, après un match amical perdu face à cette même équipe de France et dans ce même Stade de France (1-2), le nouveau sélectionneur Fernando Santos avait fait un pacte. Alors que la Séleçao devait digérer une coupe du monde 2014 au Brésil calamiteuse (éliminée au premier tour), le coach avait juré qu’il reviendrait dans ce stade en finale du prochain Euro 2016 organisé en France. Et il avait juré que le lendemain de cette finale, il rentrerait dans son pays porté en triomphe…

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéFrance

Coronavirus : les scénarios envisagés par le gouvernement

À la uneActualitéInternationalPolitique

Amy Coney Barrett : le nouvel atout de Trump à la Cour Suprême

Sport

L’Olympique de Marseille déjà éliminé de la Ligue des Champions ?

ActualitéFrance

Le professeur Eric Caumes souhaite le retour du confinement

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux