À la uneActualitéSportTennis

Federer peut-il encore gagner un Grand Chelem ?

Après l’élimination de Roger Federer en huitième de finale face au letton Ernest Gulbis en 5 sets le Suisse peut inquiéter, alors qu’on le pensait retrouvé en cette saison 2014. Le joueur aux 17 titres du Grand Chelem avait apparu affecté mais se concentre désormais sur la saison sur gazon, là où il peut le plus briller.

 

Certains le pensaient fini, déjà en 2008 et même en 2010 on doutait de la capacité du Suisse à être dominant sur le circuit. Oui, Roger Federer n’écrase pas le tennis comme dans ses plus belles années en 2005/2006/2007, mais il est capable dans un bon jour de renverser n’importe qui, sans la régularité mais avec un niveau d’excellence redoutable pour ses adversaires. Comme face à Djokovic à Roland Garros en 2011, où même le serbe invincible depuis le début de saison tombe face à un Bâlois stratosphérique. Et alors que le monde journalistique doutait de la possibilité encore de Federer de gagner un Grand Chelem, il réussit cette performance à Wimbledon 2012 où il élimine successivement Djokovic et triomphe de Murray en finale en affichant un excellent niveau de jeu.

Après une saison 2013 chaotique, marquée par sa blessure au dos et une chute au classement ATP, il s’est ressaisi durant cette saison en atteignant une demi-finale à l’Open d’Australie, 2 finales de Master 1000 et un titre à Dubai où il bat Djokovic et Berdych.

Le niveau de jeu affiché est très rassurant, se rapprochant plus des standards de sa saison 2012 exceptionnelle, il tient mieux les échanges et n’hésite pas à se montrer encore plus agressif à la volée.

L’élimination prématurée montre surtout que le Suisse n’a pas autant de faciliter à tuer les matches, il rate 2 balles de deux sets à zéro sur son service alors qu’il semblait revenir bien dans le match face à un Gulbis tenace. Mais le niveau de jeu reste bon et ce match ne doit pas être une raison pour tirer la sonnette d’alarme, le letton qui était considéré comme un espoir du tennis mondial a montré un grand niveau de jeu et élimine ensuite Berdych sèchement pour se qualifier en demi-finale.

Surtout, la préparation de Federer sur terre-battue n’était pas optimale. Il a raté Madrid à cause de la naissance de ses jumeaux, atteint la finale à Monte-Carlo, mais perd au premier tour à Rome face à Chardy juste après la naissance. Il n’avait surement pas la tête à la saison sur ocre.

Stefan Edberg, son entraîneur, avait lui-même souligné que Roland Garros n’était pas sa priorité hormis un bon tirage en sa faveur. La priorité du bâlois est Wimbledon et l’Us Open où il a bien plus de chances de titre.

Mais la problématique principale pour voir Roger remporter un Grand Chelem est limpide, ne pas rencontrer Rafael Nadal, le Suisse n’est plus capable de battre le majorquin dans un match en 3 sets gagnants. Mais si il n’est pas dans sa partie de tableau, alors la possibilité de gagner un majeur est réelle.

Non, Roger Federer n’est pas mort.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

"Merteuil" : la plateforme MAX adapte Les liaisons dangeureuses

ActualitéCinéma

Quels sont les 10 plus gros succès du cinéma français au box-office?

À la uneInternational

D'où vient le slogan "All Eyes on Rafah" ?

ActualitéSéries Tv

Fiction française : quel est notre bilan de la saison 2023-2024 ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux