À la uneActualitéInternational

Le FN effraie Madonna

La victoire du Front National aux européennes du dimanche 25 mai dernier a surpris et choqué beaucoup de Français. Mais pas que. Ainsi, via son compte Instagram, la Madone a fait savoir combien elle était inquiète face à la montée des extrêmes.

« Russie. Ukraine. Venezuela… et maintenant la France? » : c’est la légende qui accompagnait la photo postée par Madonna sur son compte Instagram, lundi soir. Un cliqué de la Une du quotidien français Libération et sur laquelle on voit Marine Le Pen victorieuse devant le drapeau européen. La « reine de la pop » a ainsi partagé avec ses 1,6 millions d’abonnés son incompréhension face à la percée du FN. Appelant ensuite à lutter contre le fascisme et les discriminations avec une ribambelle de mot-clés comme #FightFacism ou #Fightdiscrimination.

Le FN effraie Madonna

Car, pour Madonna, les idées de la présidente du parti d’extrême droite français sont proches des thèses nazies. En témoigne sa dernière tournée (The MDNA Tour en 2012) durant laquelle la chanteuse américaine avait passé un clip présentant Marine Le Pen avec une croix gammée sur le front. Une vidéo qui illustrait la chanson Nobody knows me et avait fait polémique puisqu’on y voyait également des personnalités controversées telles que Hosni Moubarak ou Benoît XVI. Bref, tous ceux que la Madone ne porte pas dans son cœur.

La vidéo du concert où Marine Le Pen apparaît avec une croix gammée :

[youtube id=”_-AKF2TfCHI”]

Mais si Madonna s’intéresse au cas de la montée du FN en France, ce n’est pas seulement parce que celle-ci a de multiples liens avec l’hexagone (une fille prénommée Lourdes, comme la ville du Sud-Ouest, et un ex-petit ami frenchie, Brahim Zaibat), c’est aussi parce que c’est les résultats des européennes ont été un séisme national aux répercussions internationales. La preuve : plusieurs journaux étrangers en ont fait leurs gros titres. Ce fut le cas notamment de Bild (en Allemagne), Le Matin (en Suisse), El Pais (en Espagne), The Guardian et The Daily Mail (en Angleterre)…

De même, nombreux ont été les artistes –français cette fois– à exprimer leur colère, mais par le biais de la musique. Ainsi, Benjamin Biolay a publié sur le net Le Vol Noir, une reprise du chant des partisans (1941) en réaction à la victoire du FN. Et Yannick Noah, qui sort aujourd’hui son onzième album intitulé Combats Ordinaires, a chanté Ma Colère, dont les paroles sont plus qu’univoques : «Ma colère n’est pas un front, elle n’est pas nationale […] Car ma colère a tout l’honneur de combattre la leur».

Le Vol Noir de Benjamin Biolay :

[youtube id=”Q01AVeAFNAg”]

Ma colère de Yannick Noah :

[youtube id=”Qvhf1k-WP7Y”]

Le FN, lui, a répondu avec sarcasme à ces attaques. Comme en témoigne ce tweet de Florian Philippot, vice-président du parti : « Madonna fait du Yannick Noah : fin de carrière compliquée !… ». Tandis que pour eux, c’est houleux dès le début.

Le FN effraie Madonna

Related posts
À la uneActualitéFootSport

Ligue 1 - 10ème Journée : Lyon ne gagne toujours pas

À la uneCultureSociétéSortiesSpectacles

Le retour de « 12 hommes en colère » au Théâtre Hébertot : le public vote favorablement

À la uneBrèvesSéries Tv

Astrid et Raphaëlle : France 2 lance le tournage de la saison 1

À la uneActualitéBrèvesNumérique

Objets connectés : Près de 105 millions d’attaques en 2019

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux