À la uneActualitéSportTennis

La formation féminine au tennis a-t-elle besoin d’un changement ?

Le tennis féminin est certainement la catégorie féminine d’un sport qui est le plus proche dans l’intérêt général par rapport à la catégorie masculine. Mais malgré tout cela,  rares sont joueuses qui varient vraiment leurs jeux et qui proposent un jeu attrayant. Cela se résume plus à une course à la puissance qu’à une recherche élaborée d’une tactique.

Mise à part des joueuses comme Errani, Radwanska, Schiavone ou Kuznetsova, il y a aucune joueuse sur le circuit professionnel qui ne cherche pas uniquement la puissance et la solidité.

Toutes les joueuses se ressemblent presque, avec un compartiment plus ou moins solide mais peu de caractéristiques qui se détachent hormis la puissance, la régularité et la spécialisation dans une surface. La faute à une formation bien trop académique qui ne privilège pas la variation, mais comment peut-on en vouloir à la formation ? Ceux qui gagnent des titres ne sont généralement que les grosses cogneuses comme Serena Williams ou Sharapova. Celle qui domine est d’ailleurs la plus grande cogneuse de ce sport. Serena paraît globalement intouchable.

Ce modèle réussi à gagner des titres, mais au détriment du spectacle, la formation féminine devrait donc laisser libre cours à l’imagination de certaines et proposer plus d’Errani ou de Radwanska pour le bonheur des spectateurs. Plus d’amorties, améliorer le touché de balle, la volée ou même le slice.

D’ailleurs le lift n’est quasiment jamais utilisé par les femmes, elles frappent très souvent à plat, seule Kuznetsova utilise un jeu lifté qui peut poser des problèmes et permet une véritable élaboration tactique derrière pour construire un point. Les féminines utilisent souvent la tactique du papillon, c’est-à-dire jouer en gamme, croisé et long de ligne, de façon permanente.

Mais rien n’est fixe dans l’histoire du sport et l’émergence de nouvelles joueuses peut pousser la formation à se perfectionner et offrir de nouvelles perspectives pour la WTA qui a besoin de se perfectionner.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneFranceMédias

TF1 : pourquoi le tournage avec Inès Reg a été suspendu ?

ActualitéFrancePolitique

5 coups d'éclat des députés de "La France Insoumise"

À la uneFoot

Analyse des favoris de l'Euro 2024 : qui sont les équipes à surveiller ?

À la uneÉtudiantInternational

Ils vivent leurs rêves à l'étranger : Lucie Pottier, pâtissière à Dubai

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux