À la uneActualitéFootSport

Ligue 1 : Monaco en route vers le titre à Lyon

Après chaque week-end, la rédaction de Radio VL revient sur le meilleur de la Ligue 1, à commencer par la victoire de Monaco à Lyon ce dimanche.

Le duo Mbappé-Falcao a encore frappé

L’AS Monaco ne cède que peu de points en route et son déplacement au Parc OL a fait l’objet d’une nouvelle victoire à Lyon (1-2). Les joueurs de Leonardo Jardim semblent désormais se diriger tout droit vers le titre. Ces derniers ont réalisé le plus dur en faisant le break dès les quarante-cinq premières minutes. Après s’être procurés une première opportunité à l’initiative de Kylian Mbappé (13e), les Monégasques ont ouvert le score grâce à Falcao de la tête (36e). Le jeune tricolore de 18 ans, lancé par Bernardo Silva, a ensuite inscrit le second but monégasque devant Diakhaby (44e). Le score aurait pu s’avérer plus conséquent si le festival du milieu portugais ne s’était pas conclu par une frappe sur la barre avant la pause (43e).

Vainqueurs à Lyon ce dimanche (1-2), les Monégasques peuvent avoir le sourire. (AFP)

 

Malgré la domination de l’ASM, les Lyonnais sont revenus des vestiaires avec la volonté de relancer le match à l’image de la réduction du score de Lucas Tousart (51e). L’OL a alors mis plus d’intensité dans le second acte et repris peu à peu le contrôle du ballon. Cette “révolte” lyonnaise aurait pu se solder par un doublé de Tousart de la tête, qui a trouvé la base du poteau de Subasic en fin de match (84e). Le club rhodanien a finalement concédé les trois points à Monaco et cède du terrain à ses concurrents. Lyon est ainsi 5e, devancé par Bordeaux mais compte toujours un match de retard suite à la rencontre interrompue à Bastia le week-end dernier.

Le PSG à l’affût du moindre faux pas

Vainqueur de Montpellier au Parc des Princes ce samedi (2-0), le PSG attend toujours un éventuel faux pas monégasque pour retrouver la première place. Le club de la capitale, même s’il venait à remporter la totalité de ces derniers matches, n’est plus maître de son destin. C’est pourtant à l’issue d’une logique domination que Paris s’est imposé. Les réalisations sont signées – comme bien souvent – Edinson Cavani et Angel Di Maria, ce dernier ayant été auteur d’une sublime frappe enroulée. Inspiré comme en témoigne sa passe décisive pour l’attaquant uruguayen, Blaise Matuidi a également contribué au succès parisien.

Les Héraultais se sont toutefois montrés dangereux en contre-attaque. Ces derniers auraient d’ailleurs pu ouvrir la marque par l’intermédiaire de Steve Mounié sur sa reprise de volée à bout portant (12e). Les qualités de dribble de Ryad Boudebouz n’ont pas suffi à trouver la faille en seconde période (53e, 65e, 87e). Le club montpelliérain occupe finalement la 13e place du classement et n’a pas encore assuré son maintien en Ligue 1.

Nice laisse filer Paris et Monaco en tête

Accroché à Toulouse (1-1), le Gym semble définitivement s’éloigner du duo de tête. Les Aiglons comptent désormais six points de retard sur les deux premiers et il faudrait un miracle pour que Nice soit champion. Les joueurs de Lucien Favre sont toutefois assurés depuis la semaine dernière de conserver leur troisième place et de disputer la Ligue des champions la saison prochaine. Menés depuis l’ouverture du score de Corentin Jean (56e), les Azuréens ont répliqué trois minutes plus tard par l’intermédiaire de Valentin Eysseric (59e).

Nice a cédé le nul à Toulouse et semble être bien parti pour tenir sa troisième place jusqu’à la fin de saison (1-1). (© AFP / REMY GABALDA)

 

Les Toulousains ont pu compter sur les nombreux arrêts décisifs d’Alban Lafont. Le gardien haut-garonnais s’est notamment interposé sur les offensives de Mickaël Le Bihan (13e, 22e), Vincent Koziello (32e) et Ricardo (45e). Jean-Michaël Seri a également vu sa frappe terminer sa course sur le poteau gauche du portier violet en première période (18e).

Les joueurs de Pascal Dupraz auraient même pu finir par l’emporter si le gardien niçois Yoann Cardinale n’avait pas réalisé deux belles parades devant Jimmy Durmaz (64e) et Jullien (65e). Avec 42 points, le TFC est donc en bonne voie pour se maintenir tandis que l’enjeu semble à présent moindre pour Nice en cette fin de saison.

L’OM cède du terrain à ses concurrents

L’Olympique de Marseille perd également du terrain dans la course à l’Europe derrière Bordeaux et Lyon. Le club phocéen a réalisé un score nul et vierge au stade Marcel-Picot de Nancy vendredi soir (0-0). Malgré des mouvements initiés par Florian Thauvin puis Rémy Cabella en fin de rencontre, les Marseillais ont été tenus en échec.

Les Marseillais, à l’image de Florian Thauvin, peuvent nourrir des regrets suite au match nul réalisé à Nancy (0-0). (L’Equipe.fr)

 

Si l’OM a dominé lors des quarante-cinq premières minutes, Nancy s’est également procuré des occasions à l’image de Maouassa, auteur d’une lourde frappe repoussée par le poteau (14e). A l’initiative d’une première incursion dans le camp adverse dans le second acte (52e), Thauvin a ensuite lui aussi vu son tir se heurter au poteau gauche de N’Dy Assembé (67e). Un résultat qui n’arrange aucune des deux formations à commencer par le club lorrain toujours sous la menace de la relégation (19e).

Saint-Etienne fait match nul face à Rennes, Lorient se met peu à peu à l’abri

Sur les autres pelouses, Lorient a fait carton plein face à Metz samedi (5-1). Les Merlus ont pris le dessus grâce à des buts signés Ciani (14e), Waris (49e), Cabot (60e, 66e) et Moukandjo (78e). Unique buteur messin (32e), Cheick Diabaté n’a pas pu rivaliser face à l’efficacité de l’attaque adverse. Bordeaux l’a également emporté et occupe à présent la quatrième place suite à son succès contre Bastia (2-0). Le club corse, sanctionné par des buts de Malcom (55e) et Sankharé (69e), semble condamné à la relégation.

Le doublé de De Préville (10e, 35e) et la réalisation d’Eder ont permis à Lille de se rassurer contre Guingamp (3-0). Diony a lui aussi inscrit un doublé en faveur (5e, 43e) lors du succès dijonnais face à Angers (3-2) auquel a également contribué Lees-Melou (17e). Côté angevin, Mangani (68e) et Toko-Ekambi ont relancé la rencontre coup sur coup mais cela n’a pas influencé l’issue du match. Enfin, Yacine Bammou (27e, 35e) a entraîné la victoire des Canaris à Caen (0-2), tandis que Saint-Etienne et Rennes ont fait match nul (1-1). Robert Beric a débloqué le compteur stéphanois (38e) avant la réplique de Mexer pour le club breton.

Marius Bocquet

About author

Étudiant en journalisme à l'Académie ESJ Lille et en Science Politique à l'Université de Lille
Related posts
À la uneActualitéFaits Divers

5 éléments pour comprendre … l’affaire Marie Trintignant

À la uneActualitéFrance

Mineurs isolés : les mots d’Eric Zemmour lui valent une condamnation

À la uneHigh Tech

Locket : c’est quoi cette nouvelle application qui cartonne aux États-Unis ?

À la uneActualitéSport

Après l’Open d’Australie, Novak Djokovic risque-t-il de louper Roland-Garros ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux