À la uneActualitéFrance

Une fusillade fait quatre morts dans un camp de gens du voyage à Roye

Aujourd’hui en fin d’après-midi, vers 16h30, les gendarmes ont été appelés pour une fusillade à Roye, dans la Somme sur un terrain occupé par les gens du voyage. Le bilan, 4 morts dont un gendarme et un enfant en bas âge.

Selon les informations données par la Préfecture de la Somme à la presse, la fusillade a fait quatre morts : un homme, une femme et un enfant en bas âge, tous trois de la communauté des gens du voyage. La quatrième victime est un gendarme, qui était entre la vie et la mort après l’incident. Des militaires ont été affectés pour sécuriser les environs du camp des gens du voyage.

Les faits

Une violente querelle aurait éclaté au sein du camp, situé en périphérie de l’autoroute A1. Un homme, peut-être sous l’emprise d’alcool a ouvert le feu, alors que des gendarmes, prévenus, s’étaient rendus sur les lieux. Ils se sont interposés entre le tireur et les personnes visées.

D’autres personnes ont été grièvement blessées  : l’auteur de la fusillade, un enfant et un gendarme. Ils ont tous trois été transporté au CHU d’Amiens.

Une affaire « dramatique » selon Bernard Cazeneuve

Lors d’une déclaration à la presse, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a qualifié cet incident d’affaire «absolument dramatique».

«Un homme est entré dans une aire de gens du voyage à Roye dans la Somme. Il a tué froidement un bébé de six mois, une femme, un homme et il a blessé plusieurs personnes, deux gendarmes, dont l’un très grièvement, ainsi qu’un autre enfant de trois ans». Monsieur le Ministre de l’Intérieur a exprimé sa «gratitude» pour les gendarmes qui se sont «courageusement interposés pour éviter un drame plus grave encore».

CNRY4_1UsAAxNOi

le CHU d’Amiens est bouclé par la Police jusqu’à nouvel ordre. Les visiteurs ont dû quitter les lieux.

Plus de 20 policiers armés, dont certains en tenue anti-émeutes, sont stationnés devant le Hôpital Sud d’Amiens. Les entrées sont filtrées car le CHU s’attend à une arrivée massive des proches des victimes de la fusillade.

A Roye, un journaliste du Courrier picard a été menacé et poursuivi, tout comme un de nos confrères de France 3 Picardie.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneInternational

D'où vient le slogan "All Eyes on Rafah" ?

ActualitéSéries Tv

Fiction française : quel est notre bilan de la saison 2023-2024 ?

ActualitéSportTennis

5 champions ou championnes de tennis qui n’ont jamais gagné Roland-Garros

À la uneFranceMédias

Inès Reg : pourquoi le tournage d'un unitaire pour TF1 a été suspendu ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux