À la unePop & Geek

Game Jam : le challenge des game designers en herbe

GGJ201801

Ce weekend se tient l’édition 2018 de la Global Game Jam. Cet évènement fédère des personnes du monde entier, qu’ils soient débutants ou professionnels, pour un weekend de création intensif. Retour sur ce phénomène unique.

Avant toute chose, il est important de vous expliquer ce qu’est une Game Jam. Il s’agit d’un hackathon où des équipes de personnes aux compétences variées (programmeurs, artistes, compositeurs, game designers etc…) vont réaliser en équipe un jeu sur un thème donné dans un temps limité (généralement 48 heures). Le thème est révélé dès l’ouverture de l’évènement et les jeux doivent être réalisés de A à Z durant le temps imparti. Dans le cas de la Global Game Jam, la participation est gratuite et il n’y a aucune récompense à recevoir à la fin si ce n’est la satisfaction d’avoir participé.

Pourquoi la Game Jam ?

Plus qu’un weekend à se battre contre le sommeil, une Game Jam est avant tout une expérience formatrice. Les participants ne sont pas là pour vendre ou gagner quoique ce soit mais pour le plaisir de créer. Professionnels de longue date comme parfaits débutants se croisant, tout le monde y apprend quelque chose. Il va sans dire que l’expérience d’une Game Jam est également bien vue par les employeurs où elle est même primordiale dans les métiers du jeux vidéo. C’est aussi l’occasion de rencontrer du monde, des contacts vers qui les participants reviendront au cours de leur carrière.

Enfin, cela permet de développer des idées uniques qui se retrouveront plus tard dans des projets commerciaux. Certains jeux indépendants très connus aujourd’hui ont été élaborés lors d’une Game Jam (Superhot, Snake Pass, Goat Simulator…).

GGJ2018 03

Le jeu VA-11 Hall-A à l’origine élaboré lors d’une Game Jam.

Si le fait de créer un jeu vidéo en 48 heures vous parait absurde, rassurez-vous, il n’en est point. Aujourd’hui, des moteurs de jeu puissants sont bien plus accessibles et faciles à utiliser qu’il y a 10 ans et ce gratuitement. Si votre équipe comporte un programmeur, les outils les plus plébiscités sont les incontournables Unity et Unreal Engine utilisés aussi bien par des développeurs débutants que de gros studios expérimentés. Et si des termes barbares comme C++ ou programmation orientée objet vous font défaut, des moteurs utilisables par tous existent comme Game Maker ou même ce bon vieux RPG Maker.

3… 2… 1… Let’s Jam!

Les Game Jam se font généralement dans des établissements où se rencontrent tous les participants. Que vous veniez seul ou entre amis, vous trouverez forcément des gens avec qui faire équipe. Si aucun établissement près de chez vous n’organise l’évènement, ne vous en faites pas. Aujourd’hui, beaucoup de jammers se retrouvent sur Discord pour faire leur Game Jam à distance. De plus, les dépôts distants comme GitHub permettent facilement de travailler à plusieurs sur un même projet le tout en étant chacun éloignés l’un de l’autre.

GGJ2018 04

La Global Game Jam de 2015 en Égypte

Une fois le jeu terminé, il faut le partager, toujours dans le temps imparti. Pour cela, la plateforme itch.io est la référence (ce site dispose également d’un planning des Game Jam à venir dans le monde). Chaque année, ce sont des centaines de jeux qui sont envoyés sur le site en accès gratuit. C’est l’occasion pour les jammers et les curieux d’échanger sur les créations via la section commentaires. Certains établissements organisent également des sessions de présentation des jeux créés durant l’évènement. En 2017, plus de 7000 jeux ont été créé au cours de la Global Game Jam.

Koh Lan-Jam

GGJ201802

Et voici les conseils de Denis Brogniart si vous participez à l’évènement :

  • Dormez : Si vous êtes chaud au point de vous décider de ne pas dormir du weekend, abandonnez cette idée. Il y a toujours des gens qui partent avec cette mentalité et on les ramasse très vite à la petite cuillère. Soyons clair, 48 heures, c’est court et gérer son temps de sommeil fait parti du challenge. Dîtes-vous que vous serez toujours plus productif si vous dormez pendant une durée raisonnable que si vous ne vous accordez qu’un temps de sommeil réduit. Ça vaut aussi pour les siestes, n’hésitez pas à en faire si la fatigue devient trop dur à encaisser.
  • Ne voyez pas trop gros : Le temps qui vous est alloué est réduit. Avant de partir sur des tas de règles complexes pour votre jeu, commencez par un concept simple. Vous n’êtes même pas sûr d’avoir quelque chose de jouable à la fin, donc  fixez-vous d’abord un objectif atteignable. Vous pourrez ensuite enrichir votre projet avec de nouvelles idées et rendre un jeu meilleur et fini.
  • Faites un planning : Ce n’est pas parce que vous avez moins de temps et d’ambition qu’un jeu professionnel qu’il faut négliger l’organisation. En cela, fixer des objectifs sur les 48 heures est primordial pour avoir quelque chose de jouable à la fin. Faites également des réunions avec toute l’équipe régulièrement (par exemple, toutes les trois heures) pour savoir où vous en êtes, qui a des difficultés, ce qu’il reste à faire etc… Vous avez déjà entendu parler des méthodes SCRUM ?
  • Demandez de l’aide : Une Game Jam n’est pas un concours. L’apprentissage est une des composantes majeures de l’évènement. En cela, n’hésitez pas à demander autour de vous si vous bloquez sur un problème. Il est également déconseillé d’utiliser un outil que personne dans l’équipe ne maîtrise.

Enfin, le plus important à retenir d’une Game Jam, c’est de ne pas oublier de s’amuser. Certes, c’est une épreuve difficile où la frustration côtoie la fatigue, mais elle doit rester une bonne expérience à vivre. Vous allez en chier pendant deux jours, mais pour sûr, vous en garderez de bons souvenirs. Et en bonus, l’expérience acquise au cours de l’évènement vous sera bénéfique pour votre avenir. Si vous n’avez toujours pas osé faire le pas, prenez votre courage à deux mains et renseignez-vous sur les sessions organisées autour de chez vous. C’est clairement quelque chose que vous ne regretterez pas !

GGJ2018 05

Related posts
À la uneMédias

Koh-Lanta renouvelée pour deux saisons supplémentaires

À la uneSéries Tv

Plus belle la vie : pourquoi tout le monde va douter de Kilian ?

À la uneSéries Tv

Est-ce que Barbara Pravi va vraiment jouer dans une série pour France 2 ?

À la uneMédias

"C'est tout, enfin pour moi" : La Voix ne sera plus "La Voix" dans Secret Story

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux