Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

À la uneActualitéEnvironnementInternational

Glissement de terrain au Japon : le bilan s’alourdit

Le 3 juillet, la ville d’Atami, située au sud-ouest de Tokyo, a été frappée par une coulée de boue ayant détruit près de 130 habitations et autres bâtiments. 72h après le drame, les autorités japonaises recherchent toujours les disparus.

Un bilan provisoire

4 morts et 24 disparus, c’est le bilan provisoire annoncé par le Premier Ministre Japonais Yoshihide Suga ce mardi 6 juillet, rapporte Le Parisien. Un bilan que le gouvernement craint de voir s’alourdir alors que 72 heures après la catastrophe, les autorités recherchent toujours les disparus.

Les secouristes et soldats mobilisés par les autorités japonaises doivent en parallèle assurer des opérations d’évacuation lancées par le gouvernement. En effet, selon France24, les météorologues prévoient d’autres phénomènes pluvieux dans les jours à venir, avertissant les habitants que les risques de glissement de terrains ne sont toujours pas écartés. Le gouvernement a ainsi invité la population japonaise à rester particulièrement prudente durant les prochains jours.

Le Japon, territoire sévèrement touché par les coulées de boue

Le Japon n’est pas étranger aux glissements de terrain. Comme le rapporte la CNN, un rapport du gouvernement japonais de 2020 indique qu’environ 1 500 glissements de terrain sont dénombrés chaque année depuis bientôt 10 ans sur l’archipel japonais. Pour cause, les précipitations violentes qui surviennent lors de la saison des pluies, qui favorisent l’apparition de glissements de terrain. La NHK, média national japonais, a ainsi rapporté que la ville d’Atami avait vu s’abattre près de 313 mm de pluie en l’espace de 2 jours, contre 240 mm en moyenne pour un mois de juillet. Ce chiffre, qui représente une hausse de plus de 20% par rapport aux moyennes habituellement enregistrées, prouve que le Japon n’échappe pas aux effets du réchauffement climatique.

Un phénomène accentué par le réchauffement climatique

En effet, cet évènement, qui fait écho aux records de chaleurs récemment enregistrés au Canada, est un phénomène de plus en plus récurrent au Japon. Déjà en juillet 2018, un glissement de terrain avait causé la mort de plus de 200 personnes. Au cours de l’été 2020, une autre coulée de boue avait provoqué un bilan d’environ 80 morts et disparus.

Ces coulées de boues sont, selon les experts, aggravées par le réchauffement climatique. Comme l’indique la Tribune de Genève, la hausse des températures entraine une augmentation de l’intensité des précipitations, et par conséquent, des risques de glissements de terrain. Un phénomène auquel le Japon va donc devoir s’adapter, au risque de connaître de nouveau des drames similaires.

À lire aussi : JO : qui seront les porte-drapeaux français à Tokyo ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Five days at Memorial : où a-t-on déjà vu Robert Pine ?

ActualitéFrance

C'est quoi un "baliste", ce poisson qui a mordu des touristes sur les plages du sud-ouest ?

À la uneSéries Tv

Un si grand soleil : de quel célèbre acteur américain Frédéric van den Driessche est-il la voix française ?

ActualitéInternational

C'était en août 2005... l'ouragan Katrina sur la Nouvelle-Orléans

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux