À la uneBrèvesCinémaSéries Tv

Grease : une série dérivée en développement chez HBO Max

“Tell me more, tell me more”. Grease va revenir cette fois-ci à la télévision avec une série dérivée du film et qui sera proposée sur la plate-forme Warner, HBO Max.

Après avoir fait revenir bon nombres de séries, la télévision s’attaque maintenant aux suites de films. Grease, comédie musicale avec John Travolta et Olivia Newton-John (qui a déjà connue une suite au cinéma), va revenir en série télé sur HBO Max, la plate-forme Warner.
Baptisée Grease: Rydell High, la série se déroulera aussi dans les années 50 avec les Pink Ladies et les T-Birds vus dans le film.
La série aura de nouveaux personnages mais aussi des figures du film que l’on connaît bien.

La série sera un mélange de reprises de tubes de l’époque mais aussi de compositions originales, le tout pour raconter “la pression du lycée, les horreurs de la puberté et les montagnes russes de la vie en Amérique avec une sensibilité moderne qui le rendra vivant pour les amateurs de musique d’aujourd’hui” comme le précise le projet.

C’est le lycée et la vie dans les petites villes des États-Unis est à la hauteur d’une grande comédie musicale rock », a déclaré Sarah Aubrey, responsable du contenu original de HBO Max, dans un communiqué. «C’est Grease 2.0, mais avec le même esprit, la même énergie et la même excitation que ceux auxquels vous pensez immédiatement lorsque vous entendez l’une de ces chansons emblématiques.

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
La Loi des SériesSéries Tv

Le bazar de la charité : "L'idée est de vivre l'incendie du bazar autour des personnages" | La loi des séries #334

À la uneActualitéBrèvesNumériqueSociété

Facebook espionnait les utilisateurs IOS à travers la camera

À la uneLa Loi des SériesSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Goldorak, ce qui se cache derrière la VF de la série | La loi des séries #333

À la uneActualitéBrèvesCinémaCulture

Joker : des scènes enlevées car trop folles

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux