À la uneActualitéFootSport

Groupe D – La Côte d'Ivoire en attendant le tirage au sort

Les matches du groupe D de cette CAN 2015 s’achevaient ce soir avec cette troisième et dernière journée. Un groupe D qui a livré un verdict partiel puisque la Côte d’Ivoire est parvenu à s’adjuger la première place du groupe, alors que le Mali et la Guinée devront attendre pour savoir qui terminera à la seconde place de cette poule.

La Côte d’Ivoire, trop solide pour le Cameroun

Volker Finke, le sélectionneur des Lions Indomptables, sous le feu des critiques avant la rencontre. L'élimination du Cameroun ne devrait calmer la violence des attaques de la presse camerounaise.

Volker Finke, le sélectionneur du Cameroun, sous le feu des critiques de la presse du pays avant la rencontre. L’élimination des Lions Indomptables ne devrait pas calmer la violence des attaques dont il est la cible.

Comme l’Algérie hier, la Côte d’Ivoire était sous pression avant cette dernière journée. Les Éléphants, chahutés lors des deux premiers matches face à la Guinée et au Mali, retrouvaient le Cameroun, une équipe qu’ils avaient rencontré en phase de qualifications avec une cinglante défaite 4-1 lors du match au Cameroun.

Malgré ce contexte défavorable, la Côte d’Ivoire a su livrer un match sérieux qui lui a permis de surclasser un adversaire camerounais trop brouillon pour mettre en danger l’équipe ivoirienne. Une équipe camerounaise, minée avant ce match par les polémiques autour de la non-titularisation de Clinton Njie en attaque. Sur le terrain, la sélection de Volker Finke a été prise à la gorge par une équipe ivoirienne qui a su se positionner haut, gênant les relances camerounaises.

Une tactique payante pour les coéquipiers de Yaya Touré qui sont les premiers à se montrer dangereux (5e) par Wilfried Bony sur un centre de Serge Aurier, sa tentative repoussée par Fabrice Ondoa , le gardien camerounais. Le latéral ivoirien du PSG qui est lui aussi proche d’ouvrir le score à la 19e minute, reprenant de la tête le coup-franc botté côté droit par Max-Alain Gradel, une tentative elle-aussi repoussée par Ondoa sur sa ligne.

C’est finalement Gradel qui va trouver le chemin des filets camerounais. Déjà buteur face au Mali, Gradel s’est montré décisif, décochant une frappe du droit à l’entrée de la surface, un ballon qui vient se glisser au ras du poteau droit du but camerounais, ne laissant cette fois-ci aucune chance à Ondoa (36e). Un but inscrit à la suite du pressing du joueur stéphanois sur Jérôme Guihoata, le défenseur camerounais surpris de recevoir le ballon ne parvient pas à contrôler la balle, ce qui profite à Gradel beaucoup plus réactif sur cette action.

Les Camerounais auront deux chances de revenir en fin de première mi-temps par Edgar Salli. Mais le jeune attaquant camerounais fera preuve de maladresse dans le dernier geste, permettant l’intervention de Sylvain Gbohouo, le gardien ivoirien (38e) ou envoyant sa frappe au dessus du cadre (45e+3).

La deuxième mi-temps est plus heurtée, avec beaucoup de fautes de part et d’autres. Un deuxième acte où ce sont paradoxalement les Ivoiriens qui se sont montrés les plus dangereux notamment par Wilfried Bony (64e) et Gadji Tallo (84e), entré à la place de Seydou Doumbia (60e). De leur côté, les Camerounais se sont rués à l’attaque mais de manière trop désordonnée pour inquiéter une solide équipe de Côte d’Ivoire qui a su élever son niveau de jeu dans ce match capital pour la qualification en quarts de finale. Une défaite malgré l’entrée en jeu de Clinton Njie(67e), tant attendue par les supporters des Lions Indomptables mais qui n’a pas suffi à faire trembler la défense des Eléphants.

Avec cette victoire 1-0, la Côte d’Ivoire s’adjuge la première place de ce groupe D et affrontera l’Algérie en quarts de finale dans une rencontre qui s’annonce explosive avec notamment le retour de Gervinho après deux matches de suspension.

Mali-Guinée : le résultat demain !

Le Mali (blanc) et la Guinée (rouge) se sont neutralisés 1-1. Un résultat qui signifie que les deux seront départagées par un tirage au sort pour déterminer qui sera le dernier quart-de-finaliste de cette CAN 2015

Le Mali (blanc) et la Guinée (rouge) se sont neutralisés 1-1. Un résultat qui signifie que les deux seront départagées par un tirage au sort pour déterminer qui sera le dernier quart-de-finaliste de cette CAN 2015

Dans l’autre match du groupe D, le Mali affrontait la Guinée. Une rencontre qui a débuté par deux penalties accordés par l’arbitre tunisien de la rencontre. Deux penalties accordés pour des mains dans la surface, un penalty pour chaque équipe à seulement quelques minutes d’intervalle. Le premier, pour la Guinée, est transformé par Kevin Constant (13e). Le milieu de Trabzonspor qui s’est fendu d’une panenka bien sentie, donnant l’avantage aux guinéens.

Côté malien, la tentative de Seydou Keita (18e) finit dans les bras de Naby Yattara, le gardien guinéen, qui stoppe la frappe complètement ratée du joueur de l’AS Rome. Malgré cet échec, les Maliens vont continuer à se montrer dangereux, notamment par Modibo Maïga, très remuant sur son côté gauche, et auteur d’une frappe puissante à la 34e minute sortie par Yattara, alors que le ballon allait se loger sous la barre.

Modibo Maïga (20 - Mali) a été l'un des joueurs les plus en vue lors de cette rencontre entre la Guinée et le Mali

Modibo Maïga (20 – Mali) a été l’un des joueurs les plus en vue lors de cette rencontre entre la Guinée et le Mali

Modibo Maïga va de nouveau s’illustrer au retour des vestiaires puisque c’est lui qui inscrit le but égalisateur pour le Mali à la 47e minute. Maïga, qui est à la réception d’un centre d’Abdoulaye Diaby, reprenant le ballon de la tête. L’attaquant malien qui profite d’une erreur d’un défenseur guinéen qui apprécie mal la trajectoire du ballon et se retrouve lobé par le centre. Placé au deuxième poteau, Modibo Maïga ne laisse aucune chance à Yattara. Modibo Maïga que l’on retrouve quelques minutes plus tard (54e) côté gauche et qui adresse un centre en retrait pour Mamoutou N’Diaye dont la frappe est repoussée par le gardien guinéen.

Passé ce début de seconde période largement dominé par le Mali, le match va progressivement se rééquilibrer avec quelques tentatives de part et d’autre mais sans jamais pouvoir faire basculer le match pour l’une des deux équipes. Un résultat nul 1-1 et un penalty raté qui va hanter la nuit de Seydou Keita et de la sélection malienne du fait des règles en vigueur en cas d’égalité parfaite (points, différence de buts, nombre de buts inscrits et encaissés) entre deux équipes à l’issue des phases de groupe.

En effet, le dernier billet pour les quarts de finale sera attribué après tirage au sort, seul moyen de départager les deux équipes. Si certaines voix se sont élevées pour changer cette règle, et remplacer le tirage au sort par des prolongations ou des tirs aux buts, cette année c’est le hasard qui décidera de l’équipe qui pourra poursuivre son chemin dans cette compétition. Un tirage qui sera effectué, ce jeudi, dans la matinée pour déterminer qui ira affronter le Ghana.

Andre Ayew vont devoir attendre encore un peu avant de connaître leur prochain adversaire

Andre Ayew et le Ghana vont devoir attendre encore un peu avant de connaître leur prochain adversaire

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneInternational

Attaque du Capitole : que retenir des déclarations de cette ex-collaboratrice de Trump ?

À la uneInternationalsociété

Le chanteur R.Kelly condamné à 30 ans de prison

À la uneFranceSociété

Salah Abdeslam : perpétuité incompressible pour le survivant du commando du 13 novembre 2015

ActualitéEconomieFrance

Qu’est-ce qu’on appelle des « superprofits » ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux