À la uneActualitéInternational

Iran : Trump invite Netanyahu à Washington

Les relations israélo-américaines, tendues à la fin de l’administration Obama, semblent prendre un second souffle avec l’arrivée du président républicain Trump au pouvoir. Lui et son homologue israélien Benjamin Netanyahu ont échangé longuement au téléphone, traitant notamment de l’accord nucléaire iranien. Une visite diplomatique d’Israël aux Etats-Unis aurait été convenue prochainement.

Donald Trump lors de son investiture à Washington, le 20 janvier 2017 (© DNA)

Donald Trump (à droite) lors de son investiture à Washington, le 20 janvier 2017 (© DNA)

Le couple israélo-américain retrouve sa flamme

Officiellement en place depuis trois jours, le nouveau président des États-Unis Donald Trump n’a pas l’intention de chômer sur le plan international. La Maison Blanche a annoncé qu’il s’était entretenu hier au téléphone avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu. Une conversation au cours de laquelle les deux chefs d’Etat ont pu évoquer l’épineux dossier iranien. La Maison Blanche parle même d’un accord « pour continuer à échanger leurs points de vue sur une série de questions régionales, notamment les menaces que constitue l’Iran ». Un nouveau couple israélo-américain qui semble avoir retrouvé sa flamme, lui qui battait de l’aile sous la fin de l’administration Obama. Donald Trump a même qualifié cette échange de “très bon”.

Traduction : “J’ai eu une conversation très chaleureuse au téléphone avec le président Donald Trump ce soir. Il m’a invité à le rencontrer en février.”

L’accord nucléaire iranien est le “pire accord jamais négocié”

Cette conversation téléphonique traduit le durcissement de la nouvelle administration Trump vis-à-vis de Téhéran. Une véhémence que l’on connaissait déjà de la part du 45ème président des Etats-Unis, lui qui n’a cessé de critiquer l’accord nucléaire conclu par l’Iran durant la campagne présidentielle l’an dernier. Il affirmait également qu’il s’agissait du « pire accord jamais négocié » et qu’il avait bien l’intention de revenir sur celui-ci.
Même son de cloche du côté de l’Etat hébreu. Netanyahu a déclaré que la première priorité d’Israël est « de lever la menace que fait peser le mauvais accord nucléaire conclu par l’Iran ».

La question palestinienne traitée lors de la prochaine visite d’Israël à Washington

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et Donald Trump, alors candidat républicain à la présidentielle américaine, s'étaient déjà rencontré à la Trump Tower de New York, le 25 septembre 2016. (© Kobi Gideon/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et Donald Trump, alors candidat républicain à la présidentielle américaine, s’étaient déjà rencontrés à la Trump Tower de New York, le 25 septembre 2016. (© Kobi Gideon/GPO)

Le courant est si bien passé entre les deux hommes qu’ils auraient déjà convenu de se voir très prochainement, Donald Trump ayant invité son homologue israélien à lui rendre visite à Washington en février prochain. Une visite diplomatique où ils pourront notamment traiter de la question israélo-palestinienne, à l’heure où Israël a relancé la colonisation avec la construction de 566 logements à Jéresulam-Est (zone revendiquée par les palestiniens comme capitale de leur État). Un sujet qui mérite d’être « négociée directement » selon la Maison Blanche.

Related posts
À la uneLa Loi des SériesLa loi des séries s'la raconteSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Ulysse 31, le dessin animé qui revisite la mythologie grecque en version SF

À la uneActualitéInternational

La Chine interdit toutes les transactions financières en cryptomonnaies

À la uneActualitéSorties

Sauvez le cinéma : Le nouvel escape game du Grand Rex

À la uneActualitéArt / ExpoCultureMusiqueReportages

On a testé pour vous … la 8e édition de l’Urban Week, le festival qui célèbre la street culture

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux