À la uneCinémaMédias

“Je ne fais pas de cinéma car je suis homosexuelle” : les propos chocs de Muriel Robin

Ce samedi 16 septembre, Muriel Robin était l’invitée de l’émission « Quelle époque ! » sur France 2. La comédienne, a d’ailleurs poussée un coup de gueule à propos de son absence au cinéma.

Muriel Robin a dénoncé l’homophobie dans le septième art et l’impossibilité d’après elle d’exercer ce métier en étant homosexuel. Ces propos chocs surviennent suite à une question du chroniqueur Christophe Dechavanne qui « reproche » au milieu de ne pas avoir offert à l’actrice, la carrière cinématographie qu’elle aurait dû avoir. La machine est alors lancée, sous les yeux de son compère Pierre Arditi.

« Je suis la seule actrice au monde à dire son homosexualité. » rétorque la comédienne. En rajoutant « Pourquoi les comédiens se taisent tous ? Je connais les acteurs homos français, […] et on ne saura jamais qu’ils sont homos […] Il n’y a pas de comédiens homos qui font une grande carrière. » Selon elle, pour être une actrice bankable, il faut être « désirable » et « pénétrable ». A contrario, un ou une actrice homosexuelle n’est ni « désirable », ni « pénétrable » pour Muriel Robin qui rajoute donc que ces gens ne valent rien aux yeux du milieu cinématographique. L’actrice était très émue, face à une Léa Salamé impressionnée par la force du discours.

En 30 ans de carrière, l’actrice se plaint de n’être apparue qu’à deux reprises dans des comédies. Muriel Robin était à l’affiche notamment, du film Les Visiteurs 2 de Jean-Marie Poiré. Elle exprime toute fois sa volonté de faire davantage de cinéma. Néanmoins, la télévision ne lui a pas totalement fermée les portes avec un premier rôle remarquable dans la fiction adaptée de faits réels Jacqueline Sauvage.

Les personnalités s’engagent autour de l’actrice.

Invité des Grandes Gueules ce lundi sur RMC, le journaliste et animateur Christophe Beaugrand a lui aussi soutenu les propos de la comédienne en rejetant la faute sur les producteurs. « C’est la faute des producteurs, des décideurs, qui se disent qu’on va prendre le moins de risques possible et prendre la personne qui risque de déplaire aux moins de gens possible ». Faisant le parallèle à celle des acteurs racisés, mais suppose que la problématique est élargie au milieu du travail en général. Pour lui,  » Quand on raconte son week-end à la machine à café, on parle de ce qu’on a fait avec sa femme. Beaucoup de personnes homosexuelles n’osent pas, à la machine à café, dire qu’ils étaient en week-end avec leurs mec/copine car ils se disent qu’on les regardera différemment. »

Anne Le Nen, épouse de Muriel Robin, a elle aussi soutenue sa compagne. En faisant part de sa fierté sur les réseaux sociaux. Sur son compte Instagram, l’épouse de l’actrice en simplement écrit en story « Puissant, courageux, glaçant mais VRAI. Je sais de quoi tu parles… Fières de toi mon amour ».

Des propos chocs qui ont aussi fait réagir l’acteur, dramaturge et metteur en scène de théâtre Olivier Py. Invité sur BFMTV face à Bruce Toussain, le comédien a lui aussi dénoncé l’homophobie présente dans le cinéma, en donnant raison aux propos tenus par Muriel Robin. Il dénonce des pratiques diffusent et une homophobie non dite. Et fini en soulignant « Et c’est vrai que pour les jeunes acteurs et actrices, comme me le conseillait mon agent quand j’avais 20 ans, il faut se taire. […] Ce sont des pratiques diffusent, comme le machisme est diffus. Muriel est homosexuelle, mais en plus elle est une femme de 50 ans, et c’est aussi discriminatoire dans le monde du cinéma ».

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCultureSociété

Metoo : et maintenant au tour d'Edouard Baer ?

À la uneSéries Tv

Est-ce que Candice Renoir va revenir sur France 2 ?

À la uneMédias

Quel est ce changement majeur dans la prochaine saison de Fort Boyard ?

À la uneMédiasPolitique

C'est quoi le projet de fusion entre France Télévisions et Radio France ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux