À la uneCinémaSociété

« Je verrai toujours vos visages » : c’est quoi la « justice restaurative » ?

La réalisatrice Jeanne Herry signe un troisième long métrage poignant sur une loi judiciaire peu connue

La justice du dialogue

La justice restaurative consiste à faire dialoguer victimes et auteurs d’infractions, sous la médiation de bénévoles issus de la société civile. Existant en France depuis seulement 2014, la justice restaurative trouve ses origines dans les temps anciens : la Torah, la Bible ou encore parmi les peuples premiers d’Amérique du Nord. En France on la pratique sous certaines conditions qui sont : la reconnaissance des faits, l’information des participants et leur consentement exprès pour participer, la présence obligatoire d’un tiers indépendant et formé sur ces mesures, le contrôle de l’autorité judiciaire et enfin la confidentialité des échanges.

Contrairement au système de justice pénale traditionnel qui se concentre sur la punition du coupable, la justice restaurative se concentre sur les besoins des victimes. Elle confère à la parole un pouvoir plus important, capable de guérir ou de réparer les erreurs. On passe d’un système punitif à un système de dialogue, qui aboutit en fin de compte à des excuses, des restitutions, des services communautaires ou d’autres formes de réparation. Elle est en somme une alternative plus humaine et parfois plus efficace à la justice punitive traditionnelle. Dans ce film la réalisatrice de Pupille et Elle l’adore place le dialogue au coeur de l’image, en alliant art, humanisme et sensibilité, Jeanne Herry parle d’un sujet peu connu et qui ouvre l’esprit.

YouTube video

Synopsis : Nassim, Issa, et Thomas, condamnés pour vols avec violence, Grégoire, Nawelle et Sabine, victimes de homejacking, de braquages et de vol à l’arraché, mais aussi Chloé, victime de viols incestueux, s’engagent tous dans des mesures de Justice Restaurative. Sur leur parcours, il y a de la colère et de l’espoir, des silences et des mots, des alliances et des déchirements, des prises de conscience et de la confiance retrouvée… Et au bout du chemin, parfois, la réparation… Au casting on retrouve des acteurs et actrices de talent : Adèle Exarchopoulos, Gilles Lellouche, Elodie Bouchez, Miou-Miou, Leïla Bekhti. En salle depuis le 29 mars, ce film est prometteur.

A lire aussi : The Night Agent : est-ce qu’il y aura une saison 2 sur Netflix ?
About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

The Voice : où en sont nos favoris après cette 2ème soirée des Battles ?

À la uneMédias

The Voice : est-ce que Vernis Rouge faisait déjà le buzz quand elle a été éliminée ?

À la uneFranceSport

JO 2024 : comment fonctionne le système “anti-drones” ?

À la uneSéries Tv

Mallaury Nataf : "J'ai passé 6 ans dans la rue" (Le miel et les abeilles)

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux