À la uneFranceMédias

« Je voulais dissoudre l’Assemblée, j’ai dissous la droite » : quand les Guignols se moquaient de la dissolution

On est en 1997, Jacques Chirac a dissous l’Assemblée et Lionel Jospin est devenu Premier ministre. Du pain béni pour Les Guignols.

« Nous travaillerons, vous présiderez »

Si la situation n’était pas aussi tendue, il pourrait y avoir matière à en rire. Pourtant, la réalité est là : Emmanuel Macron a dissous l’Assemblée Nationale et dans un mois, le RN peut possiblement accéder au pouvoir.

La dissolution est une arme à manier avec prudence pour éviter les accidents domestiques. La dernière fois qu’elle fut utilisée c’était en 1997, quand on ne pensait pas que l’extrême-droite puisse arriver au pouvoir. A l’époque, c’est Jacques Chirac qui la déclenche, et la gauche revient au pouvoir avec Lionel Jospin à Matignon. De quoi amuser Les Guignols au sommet de leur forme bien entendu !

A lire aussi : Emmanuel Macron : « J’ai décidé de dissoudre l’Assemblée nationale » | VL Média (vl-media.fr)

« Et en plus il se fout de ma gueule » ! Deux ans après l’élection de Chirac dont on a dit qu’elle fut faite par Les Guignols, ces derniers se moquent à gorge déployée de cette décision qui fit exploser la droite … mais qui sauva sans doute la place du Président à l’élection de 2002. Dans ce sketche (comme tant d’autres), les auteurs de l’émission sont brillants et Yves Lecoq qui fait la voix de Chirac est incroyable et drôle. Cela donne certes des punchlines, mais aussi de quoi réfléchir !

‘C’est en restant vous-même que vous nous serez le plus utile ! » ‘

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneCinémaSéries Tv

Yellowstone : quand Kevin Costner va-t-il enfin revenir dans la série ?

À la uneFrancePolitique

Pour qui votent les principaux influenceurs français ?

À la uneFrancePolitique

« Changer de sexe en mairie », quelle est cette mesure du Front populaire critiquée par Macron ? 

À la uneSéries Tv

Plus belle la vie : et si Vanessa Kepler se cachait derrière "l'affaire des harceleurs" ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux