À la uneActualitéCôte d’AzurFootFranceJeux olympiquesSport

Jeux Olympiques 2024: la ville de Marseille candidate?

La ville de Marseille est candidate aux Jeux Olympiques 2024. Son projet est jumelé avec celui de Paris. Elle accueillera les sports nautiques ainsi que le tournoi olympique de football. Explications.

Le 23 juin 2015. C’est la date à laquelle la ville de Marseille va transmettre son dossier au Comité d’Organisation des Jeux Olympiques jumelé avec celui de Paris. Et qui a dit que ces deux villes étaient ennemies ? Certes, il existe bel et bien une rivalité sportive mais lorsque l’intérêt national prédomine, chacun met sa fierté de côté. Surtout lorsqu’il s’agit de montrer aux habitants de la capitale quelle ville est la meilleure.

Marseille, base du sport nautique et du football

Lorsque les Marseillais s’invectivent avec les Parisiens, le premier argument qui leur vient à l’esprit est le beau temps et la mer. Et la ville compte bien profiter de ses ressources naturelles pour les mettre à profit. La base nautique du Roucas Blanc sera la pierre angulaire du sport nautique à Marseille. Pour cet évènement, cette dernière prendra même le nom de “marina olympique”, où sera installé l’ensemble des bateaux olympiques. Les courses longeront le littoral, de manière à offrir le plus de spectacle possible aux spectateurs (ou touristes) et ainsi en ramener le maximum.

La Corniche Kennedy aura une vue imprenable sur les épreuves nautiques des Jeux Olympiques

La Corniche Kennedy aura une vue imprenable sur les épreuves nautiques des Jeux Olympiques si Marseille est sélectionnée

Grâce à la Corniche Kennedy (qui relie la plage des Catalans à celles du Prado), la marina est au cœur d’une vue imprenable. D’une longueur de 3700 mètres, la Corniche est considérée comme le banc le plus long du monde et peut servir de “tribune” géante pour tous les spectateurs de Marseille, comme du monde entier. Sans compter les écrans géants installés dans toute la ville. Le principal sera installé sur l’esplanade J1 (où se trouve le Mucem).

Contrairement à ses concurrents sur le territoire français (Brest, La Rochelle, Vannes, Hyères et Le Havre), Marseille est une grande métropole capable d’accueillir de grandes manifestations, de par ses infrastructures, mais surtout grâce à sa capacité à loger toutes les personnes concernées de près ou de loin par cet événement (athlètes, journalistes, touristes) sur son territoire. L’accessibilité de la ville est aussi un argument de poids. Toutes les activités olympiques se dérouleront dans le même secteur. Que l’on vienne de l’Aéroport de Marseille Provence à Marignane (prendre l’autoroute A7 direction Marseille) de la Gare Saint-Charles ou du Grand Port Maritime de Marseille le chemin est quasiment le même, que ça soit en direction des épreuves nautiques ou du tournoi de football olympique.

Le stade Vélodrome pourrait accueillir la prochaine finale du tournoi de football olympique. Crédit eurosport.fr

Le stade Vélodrome pourrait accueillir la prochaine finale du tournoi de football olympique. Crédit eurosport.fr

Si Marseille possède un temps d’avance sur les autres villes grâce à sa base nautique, que dire alors de l’avance qu’elle a sur ses adversaires grâce au football. Doté d’un stade de catégorie 4 (capable d’accueillir une finale de coupe d’Europe ou du monde) qui contient 67 394 places, ce dernier peut donc organiser tout un tournoi olympique. Les capacités matérielles résolues, reste maintenant à connaître l’engouement que peut occasionner un tel évènement. Et dans une ville où le ballon rond se vit comme une religion, il y a très peu de chance de miser sur le mauvais cheval.

Toutes ces compétitions vont forcément impacter positivement les finances de la ville.

Des retombées économiques importantes

Avant de rapporter de l’argent, ces Jeux Olympiques ont forcément un coût. Même si la Corniche possède une vue à couper le souffle, elle est située trop loin de la marina pour être au cœur de l’évènement. La marina devra être réaménagée pour l’occasion. Le montant des travaux oscille entre 10 et 15 millions d’euros. Mais les ouvrages de rénovation permettront d’installer une tribune payante de 5000 places. Les sportifs, qui eux, seront les artisans principaux devront être logés. Puis également, leurs entraîneurs, leurs familles, les journalistes qui seront accrédités pour ces Jeux Olympiques et les fans du monde entier. Et si un village olympique devrait être mis en place sur le parvis du Parc Chanot (situé seulement à quelques mètres du Stade Vélodrome), en revanche, les touristes devront se loger dans les différents hôtels de la ville et profiteront également des attractions de la ville. Ces Jeux Olympique vont être une aubaine pour la ville qui risque d’en tirer profit en tout point. Bien évidemment, le côté pécuniaire sera prioritaire car dans ce monde, tout est régi par l’argent. Mais c’est surtout le résultat d’un coup de pub outre-mer qui risque de faire “grandir” la ville.

Une visibilité à l’échelle mondiale

Dans la lignée de “Marseille, capitale européenne de la culture 2013” et “Marseille, capitale européenne du sport 2017”, ces Jeux Olympiques seront l’occasion de montrer, au monde entier, que Marseille est en pleine mutation. Tous ces projets l’amène à devenir une ville moderne, une ville où on ne voit pas le temps passer. Et même si tous ces projets ont pour dessein d’améliorer la qualité de vie dans la ville, il faudrait l’améliorer sans la déraciner.

De par son Histoire, vieille de plus de 2600 ans, Marseille n’a rien à envier aux autres villes. Et c’est ce qu’il faudrait montrer au monde entier. La ville regorge d’histoires qui valent la peine d’être connues. Et la réussite de ces Jeux Olympiques (si respectivement Marseille et Paris sont choisies) passera par l’authenticité de cette ville. Et si les équipes de tournages de Family on the go* ont posé leur valise dans la cité phocéenne, c’est bien parce qu’elles sont tombées amoureuses de son identité.

Si, à tout hasard, les dirigeants de cette ville s’informent de l’actualité sur Radio VL, premier média jeune de France, sachez que notre salut passera par notre Histoire.

Il ne faut pas se leurrer. Sans Paris, Marseille n’a rien. Mais sans le soutien infaillible de Marseille, Paris n’a quasiment aucune chance de l’emporter. Allons mettons les rancœurs de côté et, pour une fois, arrêtons cet incessant “France Bashing” qui nous dessert plus qu’autre chose.

Julien HOLTZER


*Family on the go est une série chinoise tournée à Marseille diffusée sur CCTV1. Elle rassemble plus de 145 millions de téléspectateurs chaque épisode.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéCinéma

Qu’est ce qu’on appelle “la chronologie des médias”

À la uneCinémaCulture

Avant l'arrivée de Robert Pattinson, qui sont ces acteurs qui ont déjà incarné Batman ?

À la uneActualitéFaits DiversFrance

5 éléments pour comprendre … l’affaire Nordahl Lelandais

À la uneSéries Tv

Le tournage de Paris Police saison 2 (Paris Police 1900) commence

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux