À la uneActualitéFranceJeux olympiquesPolitique

JO 2024 : Pourquoi tout le monde n’est pas pour

Le Front de Gauche et les Verts se mobilisent contre le projet d’organiser les Jeux Olympiques de 2024 à Paris, soulignant son coût, les impacts écologiques et le peu de consultation faite jusqu’à présent.

« On raconte n’importe quoi aux Français en leur faisant croire que l’on sera les premiers à respecter notre budget. » déplore Julien Bayou  porte-parole d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) à l’Express. Le quatrième parti de France s’associe au Parti de Gauche (PG) et pour critiquer cette mise en compétition qui semble avoir ravi les Français.

Un budget énorme au service des multinationales

Une pétition lancée par Danielle Simonet, Parti de Gauche, dénonce les « retombées économiques (qui) sont toujours un fantasme des autorités » et prend l’exemple de la Grèce, dont les 20 milliards d’euro investis en 2004 ont plongé le pays un peu plus profondément dans la crise.

C’est aussi l’argument que reprend Jean-Luc Mélenchon, dans cette interview sur RTL.

Les Jeux Olympiques de Londres en 2012 sont aussi un échec pour les détracteurs du projet, qui pointe l’effet néfaste de la compétition pour les habitants, à l’instar de Jérôme Gleizes dans le magasine Le Monde : « C’est l’exemple de ce qu’il ne faut pas faire. On a vu la gentrification qui a suivi les Jeux« . La pétition souhaiterait plus d’effort dans le social ou les transports en commun, plutôt que de continuer à centraliser le pays et d’exonérer d’impôts les entreprises organisatrices.

Ecologie et démocratie exigées

Le peu de consultation auprès des citoyens est soulignée. Bien que de nombre twittos aient montré leur enthousiasme grâce au hashtag #Paris2024, aucune étude avec les franciliens n’a été réalisée. Anne Hidalgo a promis une « grande consultation » en 2016, sans préciser la forme. Julien Bayou exige lui un débat national et public : « Si la population dit oui, on respectera ce choix« .

L’exemple de la Russie est pris par la pétition pour illustrer les problèmes écologiques provoqués par l’organisation des Jeux : «  les JO de 2014 auront coûté 37 milliards d’euros et ont eu un coût écologique inestimable.« . Pour rappel, un aéroport, 400 kilomètres de route et 35 milliards d’euros de climatisations ont été nécessaires.

Du FN au Parti Communiste, les autres partis semblent conquis

Tous les autres politiques ont bien accueilli la nouvelle, se félicitant des retombées que cela pourrait avoir pour les habitants. De gauche comme de droites, les élus se sont félicités sur twitter.

Les extrêmes se sont aussi ralliés à la cause de la mairie de Paris. Florian Philippot s’est réjouie d’une « belle aventure nationale« , et le Parti Communiste soutient cette démarche, tout en exigeant la création de création de « comité populaire pour recueillir la parole » de la population.

La pétition lancée par le Parti de Gauche n’a pour l’instant réuni à peine plus de 1500 soutiens. Son auteur reconnait que « Les parisiens ont un sentiment de patriotisme positif, une fierté patriotique due au fait d’accueillir les sportifs du monde entier.« . Résultat en juillet 2017.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneMédias

The Voice : on était dans les coulisses des répétitions de la finale

À la uneSéries Tv

Plus Belle la Vie : qui était Abdel Fedala que jouait Marwan Berreni?

À la uneEquitationSport

JO 2024 : comment transporte-t-on les chevaux ?

ActualitéSociété

5 conseils pour bien se préparer aux examens

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux