Au-delà de l’immense star de la chanson et de l’icône nationale qu’il était, Johnny Hallyday était un grand acteur. Retour sur 3 films emblématiques de ce monstre sacré

Johnny Hallyday disparait à 74 ans après avoir combattu la maladie pendant des mois. A l’heure où les hommages affluent de toutes parts, il est bon de se souvenir que Johnny était aussi un très grand comédien qui, si il n’a pas toujours trouvé des rôles à la hauteur de son talent, a malgré tout eu une belle carrière au cinéma. De son premier rôle important dans Les Parisiennes de Michel Boisrond en passant par D’où viens-tu Johnny, Point de Chute ou l’improbable western de Sergio Corbucci Le Spécialiste, Johnny Hallyday trouve son premier rôle inoubliable en 1972 en interprétant… Johnny Hallyday dans L’Aventure c’est L’Aventure de Claude Lelouch. Nous revenons sur 3 films où Johnny l’acteur s’est illustré.

L’Aventure c’est L’Aventure (1972)

Réalisé par Claude Lelouch

Avec: Lino Ventura, Jacques Brel, Charles Denner, Charles Gérard, Aldo Maccionne, Johnny Hallyday…

Mais c’est quoi déjà… L’Aventure c’est L’Aventure ? Les banques n’étant plus d’un rapport assez lucratif, cinq truand décident de se recycler en enlevant des personnalités. Le premier sur la liste n’est autre que Johnny Hallyday.

L’incursion dans la comédie pure est une vraie réussite avec ce film qui réunit un quintette de premier ordre. Drôle, grâce notamment à certaines situations poussées à leur paroxysme, L’aventure c’est l’aventure se savoure avec toujours autant de délectation. Johnny est la première des personnalités enlevée par les 5 rigolos interprétés par Lino Ventura, Jacques Brel, Charles Denner, Aldo Maccione et Charles Gérard. Un excellent cru de Claude Lelouch (que Johnny retrouvera dans Salaud on t’aime et Chacun sa vie) drôle et savoureux, devenu culte.

L’Homme du Train (2002)

Réalisé par Patrice Leconte

Avec : Johnny Hallyday, Jean Rochefort…

Mais c’est quoi déjà… L’Homme du Train ? Un mystérieux étranger descend d’un train et fait son apparition dans une petite ville. Cet individu au visage marqué, ayant pour unique bagage un sac de voyage, entre dans une pharmacie sur le point de fermer pour acheter de l’aspirine. Il fait alors la rencontre d’un professeur de français à la retraite qui lui propose de prendre un verre d’eau chez lui. Alors que tout les oppose, ils vont sympathiser et se rendre compte que l’un aurait voulu avoir la vie de l’autre. L’ancien enseignant se rêvait aventurier, tandis que le voyageur s’envisageait pantouflard. 

Patrice Leconte filme deux magnifiques acteurs dans ce film atypique, énigmatique, nostalgique et profondément tendre. Septième collaboration du réalisateur avec Jean Rochefort et première rencontre avec Johnny Hallyday dans une histoire sublimée par d’excellents dialogues. Rochefort toujours aussi lunaire et Johnny d’une superbe sobriété faisant passer avec une vraie subtilité une insondable tristesse. Un film plus mal connu que mal aimé mais une vraie performance pour un Johnny au jeu très intériorisé. Il recevra pour ce film le prix Jean Gabin.

Jean-Philippe (2006)

Réalisé par Laurent Tuel

Avec : Johnny Hallyday, Fabrice Luchini…

Mais c’est quoi déjà… Jean-Philippe ? Fabrice, cadre moyen, est un fan absolu de Johnny Hallyday, peut-être même le plus grand… Mais un jour, il se réveille dans une réalité différente, un monde parallèle où Johnny n’existe pas. Perdu, orphelin, il se met alors à la recherche de Jean-Philippe Smet, pour savoir ce qu’il est devenu dans cette autre dimension, et lorsqu’il le retrouve enfin, c’est pour découvrir un patron de bowling, un type comme les autres qui n’est jamais devenu une star. Fabrice n’a plus qu’un seul but : ressusciter son idole, réveiller le « Johnny » qui sommeille en Jean-Philippe. Mais Jean-Philippe peut-il devenir en quelques mois ce que Johnny Hallyday a mis des années à construire ? Les deux compères ont 40 ans de « Johnny » à rattraper ! A travers l’aventure de ce pari impossible, une amitié extraordinaire va naître entre les deux hommes… 

Autant un exercice de style qu’une vraie comédie populaire, Jean-Philippe de Laurent Tuel  joue avec le statut d’icône nationale du rockeur pour développer d’irrésistibles situations comiques. La star est le vrai sujet du film et son association avec Fabrice Luchini donne lieu à des échanges hilarants. Toute la vie « parallèle » de Johnny Hallyday est explorée. Un film qui permet de voir l’autodérision et le talent de comédien dont était capable Johnny (son apparition en 2017 dans Rock’n’Roll de Guillaume Canet participe de la même veine)

A lire aussi : Adieu Johnny