À la uneActualitéArtCultureExpositionsSorties

Josef Sudek : intimité, sensibilité et Résistance

Du 07 juin au 25 septembre 2016, le Jeu de Paume rend hommage au renommé photographe tchèque Josef Sudek en restituant son travail de 1920 à 1976. L’exposition Le monde à ma fenêtre comporte plus d’une centaine de ses œuvres. Celles-ci sont exposées et classées en sept séries, reflet d’un parcours poétique relatif à l’environnement et au quotidien de l’artiste, empreint de beauté mais aussi de profonds tourments.

Les premiers clichés de Josef Sudek

Les débuts de l’artiste recensent une multitude de tirages à l’huile et argentique, aux contours flous mêlant des tâches d’ombre et de lumière, entièrement imprégnés de sa vie à Prague et de son attachement aux mouvements du pictorialisme et du romantisme. Ces photographies représentent principalement le fleuve de l’Elbe et ses alentours, prises lors de déplacements entre Prague et Kolín sa ville natale ainsi que des vastes espaces intérieurs sombres, traversés par de somptueux rais de lumière comme la capitale Saint-Guy.

Le quotidien de l’artiste

C’est d’abord dans une ambiance mélancolique que Josef Sudek exerce son travail et sa passion depuis la fenêtre de son atelier. Il photographie à plusieurs reprises la métamorphose de la buée et le ruissellement des gouttes d’eau sur la vitre, évocatrices des larmes et de la tristesse humaine. C’est également dans cet espace qu’il immortalise les objets qui lui appartiennent tels que des plumes, des fruits ou encore du papier froissé, mais aussi ceux conçus par Ladislav Sutnar. De plus, Josef Sudek est fortement attaché à l’âme des lieux qu’il photographie : ils ont une signification particulière propre à l’artiste tels que les rues sinueuses de Prague et son impressionnant château ou bien la réserve forestière de Mionsi. Par ailleurs, l’obscurité est un autre thème exploré par l’artiste du fait de l’Occupation de la capitale tchèque par les Nazis de 1939 à la fin de la Seconde guerre mondiale, plongeant la ville dans le noir le plus total. Par ailleurs, dans un autre registre, le photographe tchèque a réalisé de nombreux portraits de ses proches dans lesquels une atmosphère intimiste et empreinte d’affection se dégage pleinement.

Finalement, c’est grâce à sa sensibilité et à sa détermination à contrer l’ennemi que Josef Sudek connaît une véritable notoriété et suscite une profonde admiration.

Retrouvez ici toutes les informations relatives à l’exposition.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneInternationalPolitique

Thanksgiving : la dinde “Corn” graciée par Donald Trump

À la uneMusiqueSéries Tv

Gary Portnoy (Cheers) : "Un bon générique engendre chez le public un sentiment en adéquation avec la série qu'il regarde"

À la uneInsoliteInternational

Un homme a-t-il payé 3.000 dollars pour une bière ?

Culture

Comment les Français se divertissent-ils durant le confinement ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux