De nombreux journalistes ont signé un texte de soutien à Nadia Daam, suite aux menaces dont elle est la cible.

Tout commence le mardi 1er novembre. Nadia Daam effectue une chronique sur Europe 1, dans laquelle elle s’indigne de la désactivation du numéro « anti-relou », suite à la saturation du numéro entraînée par une vague massive de messages et autres spams.  Cette « attaque », a été entreprise par des adeptes du forum (souvent polémique) du site jeuxvidéo.com. Certains utilisateurs anonymes du forum se sont concertés pour assaillir de messages et de spams le numéro anti-relou, afin d’y mettre un terme.

06​ ​44​ ​64​ ​90​ ​21​ ou le numéro à filer aux relous

Dans sa chronique, la journaliste qualifie le forum de « poubelle à déchets non recyclables d’Internet ». Suite à cela, une vague d’insultes et de menaces en tout genre ont été adressées à la jeune femme. La radio Europe 1 a pris la décision de porter plainte pour « menace de crime contre les personnes. »

Ces faits, d’une rare violence, posent une nouvelle fois la question des limites d’internet, l’anonymat permettant une libération de la parole dans le mauvais sens du terme. Une vague de solidarité s’est élevée contre ces actes, par l’intermédiaire d’un texte publié dans Libération, dans lequel de nombreux journalistes apportent leur soutien à Nadia Daam.