Exceptionnel. Phénomène du judo mondial, Teddy Riner a conquis un dixième titre de champion du monde à Marrakech ce samedi.

En réalisant la symbolique « décima », le judoka tricolore Teddy Riner marque encore un peu plus l’histoire de son sport. Détenteur de dix titres de champion du monde (huit en catégorie +100 kg, deux toutes catégories),  le Français conserve ainsi une série d’invincibilité de 144 succès consécutifs vieille de plus de sept ans. Le dernier revers subi par ce dernier remonte au 13 septembre 2010 en finale des Mondiaux toutes catégories de Tokyo, face au Japonais Daiki Kamikawa.

Depuis son huitième sacre en 2015, le double champion olympique (2012 et 2016) s’inscrit comme le judoka le plus titré aux Mondiaux. Une huitième consécration à laquelle s’ajoutent son titre à Budapest (+100 kg) et ce nouveau triomphe au Maroc. L’occasion, au terme de sa victoire sur le Belge Toma Nikiforov, de célébrer de ses dix doigts un palmarès qu’il ne pourra bientôt plus résumer de ses deux mains.

Samedi matin, le titan (2,03 m, 142 kg) est venu à bout du Kirghize Iurii Krakovetskii dans le golden score. Le Guadeloupéen a ensuite battu le Géorgien Guram Tushishvili, avant d’éliminer le Tunisien Faicel Jaballah au troisième tour, le Mongol Temuulen Battulga en quarts de finale, puis le Cubain Andy Granda en demi-finale.

Objectif Tokyo 2020

« Jamais je ne me serais dit que j’aurais réussi à faire de telles choses dans ce sport, même ne serait-ce qu’être une fois champion du monde », a modestement confié l’intéressé sur son gigantesque palmarès auprès de l’AFP ce dimanche. « Aujourd’hui, j’en suis à dix titres et je n’ai pas vu le temps passer. » Le colosse envisage désormais un troisième sacre olympique consécutif à Tokyo en 2020. Un objectif que seul le Japonais Tadahiro Nomura est parvenu à atteindre en -60 kg (1996, 2000 et 2004).

Marius Bocquet