À la uneActualitéInternational

Le KKK, un soutien encombrant mais accepté par Trump ?

Le Ku Klux Klan soutient ouvertement le candidat à la Maison-Blanche. Un soutien encombrant, alors que le candidat ne finit pas de faire parler de lui.

Cette fois, le Ku Klux Klan ne s’en cache plus. Le candidat républicain est en phase avec ses idées. Le groupe radical a donc décidé de le faire savoir, par le biais de son organe de communication. Un soutien qui ne va pas arranger la situation du candidat républicain, déjà très controversé.

Trump et le KKK, liaison assumée ?

Donald Trump a beau s’être désolidarisé de la publication en question, mais les faits sont têtus. La publication officielle du groupuscule The Crusader a publié en une un article plutôt favorable au candidat républicain. Elle est signée par un pasteur proche du groupe, Thomas Robb. S’il est difficile d’y voir un soutien formel, le journal s’attarde néanmoins longuement sur le slogan de campagne du milliardaire. Slogan qui est aussi, accessoirement, le titre de cet article.

Quant à son discours, le pasteur en fait une analyse plutôt laudative. Malgré le communiqué de l’entourage du candidat, indiquant que « cette publication est répugnante et (que) ses positions ne représentent pas les dizaines de millions d’Américains qui sont unis derrière notre campagne », l’article a de quoi interroger sur les liens potentiels entre Donald Trump et le groupe suprémaciste.

À voir aussi : Règlement de comptes entre Trump et Clinton

Qui ne dit mot, consent ?

Effet boule de neige pour le candidat : ce n’est pas la première fois qu’il est mis en difficulté, à ce sujet. Sa position est plutôt ambiguë. L’un de ses meetings, cette année, a été l’occasion pour David Duke de montrer son soutien au candidat. Chose qui aurait pu passer inaperçu, s’il n’avait été, par le passé, l’un des responsables du groupe suprémaciste.

Pressé de réagir, le prétendant à la Maison-Blanche avait alors dû se faire prier, avant, finalement, de rejeter tout lien avec lui. Si des sondages le donnent pour la première fois en tête, dans certains États, il reste encore en difficulté. Plusieurs femmes ont, en effet, récemment accusé le candidat républicain d’agressions sexuelles. Cet encombrant soutien arrive à un moment délicat, puisque l’élection présidentielle américaine se tient mardi prochain.

À voir aussi : Quatre femmes accusent Trump d’attouchements

Source image : youtube.com

Related posts
À la uneActualitéFaits DiversSociété

L'homme arrêté à Glasgow n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès

À la uneBrèvesSéries Tv

High School Musical: The Musical: The Series : lancement en grandes pompes pour la série

À la uneSéries Tv

Dupont de Ligonnès arrêté : la réalité a dépassé les fictions

ActualitéSociété

🚨 Alerte : Xavier Dupont de Ligonnès retrouvé en Écosse 🚨

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux