ActualitéFrance

La France accueille un premier homosexuel tchétchène

Premier homosexuel Tchétchène accueilli en France

Emmanuel Macron recevait Vladimir Poutine à Versailles lundi 29 mai. Des manifestants étaient venus apporter leur soutien à la communauté LGBT tchétchène. Pendant ce temps, le premier homosexuel de la république russe du Caucase arrivait en France.

Lundi 29 mai, Emmanuel Macron a reçu Vladimir Poutine à Versailles. Si le conflit syrien et la crise ukrainienne étaient au cœur des discussions, le sort des homosexuels en Tchétchénie n’en a pas moins été abordé. Le président français est d’ailleurs revenu sur la question lors de leur conférence de presse commune en affirmant : « Sur le sujet des personnes LGBT en Tchétchénie, j’ai indiqué au président Poutine les attentes de la France », ajoutant avoir convenu d’ « un suivi extrêmement régulier » sur le problème.

Lire aussi : Poutine – Macron : une première rencontre aux enjeux nombreux

Manifestation de soutien à la communauté LBGT tchétchène

Ce même jour, un happening était organisé sur le parvis des droits de l’homme du Trocadéro. Le but ? Dénoncer les persécutions contre les personnes LGBT en Tchétchénie et faire pression sur Vladimir Poutine. En effet, selon le journal russe Novaïa Gazeta, les autorités tchétchènes ont arrêté plus de 100 homosexuels et incité leurs familles à les tuer.

 

Lire aussi : Tchétchénie : Au moins six prisons secrètes détiennent illégalement des homosexuels

“Les arrivées vont continuer”

Hasard du calendrier, ou non, un premier Tchétchène est arrivé en France ce même 29 mai. Or, il a tout d’abord dû faire face à des difficultés administratives. Il a été intercepté à Roissy car ses conditions d’entrée n’étaient pas régulières et a été placé en Zone d’attente pour personnes en instance (Zapi). « Il va être pris en charge et accompagné », a déclaré Véronique Godet, vice-présidente de SOS homophobie dont l’association a parrainé l’homme. « Le Tchétchène qui est depuis hier sur le sol français est aujourd’hui libre », a-t-elle ajouté.

L’homme sera alors pris en charge par une petite association, dont le nom est resté secret. «Il y a une réelle volonté de les accueillir le plus vite possible » assure Joël Deumier, le président de SOS homophobie. Les arrivées devraient donc se poursuivre dans les jours à venir.

Crédit photo : Geoffroy Van Der Hasselt / AFP

Related posts
À la uneActualitéFootSport

Lens-Lille : Un supporter lillois poursuivi pour s'être masturbé dans les tribunes

À la uneActualitéCultureLittératureSéries Tv

Comprendre le Cycle de Fondation de Isaac Asimov en 5 minutes

À la uneActualitéFrancePolitique

Le QR Code du pass sanitaire d'Emmanuel Macron fuite sur les réseaux sociaux

À la uneActualitéInternational

De nombreux fumeurs de cannabis touchés par le syndrome cannabinoïde

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux