À la uneActualitéFranceSanté

La France légalise définitivement la PMA pour toutes les femmes

Ce mardi, l’Assemblée nationale a officiellement adopté le projet de loi de bioéthique, qui rend notamment accessible la Procréation médicalement assistée à toutes les femmes. 

Après deux ans de débat, le Parlement a adopté en dernière lecture le projet de loi bioéthique, par 326 voix contre 115. Sa mesure phare est l’extension de la procréation médicalement assistée aux couples de femmes et aux femmes célibataires.

La BBC précise que cette loi donne accès à diverses procédures de procréation médicalement assistée : la fécondation in vitro (FIV) et l’insémination artificielle, à toutes les femmes de moins de 43 ans. La chaîne d’information internationale assure que les coûts sont couverts par le système de santé français

Suite à cette annonce, le chef de file des députés LREM Christophe Castaner, a salué sur Franceinfo « un jour historique pour notre pays ». De même pour Olivier Véran, qui félicite un « engagement de campagne du président de la République tenu ».  

Un rappel sur ce qu’est la PMA 

La PMA ou Assistance médicale à la procréation (AMP) « consiste à manipuler un ovule et/ou un spermatozoïde pour procéder à une fécondation » explique l’Institut national de la santé et de la recherche médicale. Cela permet à des couples qui ne parviennent pas à avoir d’enfants, de réussir à en concevoir grâce à la science. 

Plusieurs techniques offrent des résultats. Parmi elles, l’insémination dite « in vitro »,  avec des spermatozoïdes préparés au laboratoire pour être inséminés dans l’utérus. Pour ce qui est de la FIV (fécondation in vitro), on fait rencontrer un ovule et un spermatozoïde en laboratoire, puis on le transfert dans l’utérus de la femme quelques jours après la fécondation, rapporte passeport santé. 

Pour finir, la dernière solution est la fécondation in vitro avec ICSI (« intracytoplasmic sperm injection »). Un spermatozoïde est alors directement injecté dans l’ovocyte

« Démarrer le plus tôt possible » 

La France n’est pas en avance sur cette mesure, plusieurs pays européens l’avaient déjà adopté : l’Espagne, le Portugal, l’Irlande, le Royaume-Uni, la Belgique, la Suède… 

Avant son adoption ce mardi 29 juin, la France n’autorisait la PMA qu’à des couples hétérosexuels en âge de procréer. Il fallait qu’au moins l’un des deux soit dans l’incapacité de donner un enfant (stérilité ou maladie grave). 

Désormais, le ministre de la Santé, Olivier Véran, affirme ne plus vouloir perdre de temps. Ce dernier assure qu’il travaille avec ses services pour « démarrer le plus tôt possible, cette année ». Les textes d’applications sont prêts afin « que des premiers enfants puissent être conçus avant la fin de l’année 2021 » confiait l’homme politique à France info

À lire aussi : Séries Mania : Hagai Levi, Olivier Marchal, Fanny Herrero ou Clyde Phillips invités de l’édition 2021

About author

Journaliste et étudiante à l'École d'Histoire de La Sorbonne.
Related posts
À la uneCultureFranceSociété

Les Cœurs Doubles (2/4) : Ce pays loin des yeux, mais près des cœurs

À la uneActualitéArtCultureInternationalMusique

LP : Même dans l’intimité, on m’appelle LP!

À la uneSport

[INTERVIEW] Jeff Hardy, le guerrier aux cheveux arc-en-ciel bientôt Willow the Wisp chez WWE ?

À la uneFootInternationalSport

Les LGBT seront en sécurité à la Coupe du Monde mais le Qatar fixe certaines limites

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux