À la uneInternational

La France reconnaît Juan Guaido comme président du Venezuela

Paris, Londres, Madrid, Berlin, Amsterdam, Lisbonne, Vienne et Stockholm reconnaissent Juan Guaido comme président par intérim du Venezuela jusqu’à la mise en place de nouvelles élections présidentielles. Le président en titre, Nicolas Maduro a déclaré qu’il ne ferait pas preuve de « lâcheté face aux pressions » de l’Union-Européenne.  

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a annoncé sur France Inter ce matin que « le président de l’Assemblée nationale Juan Guaido est, en tant que chef de l’Etat par intérim, habilité à organiser des élections présidentielles ».

Un point de vue soutenu par Emmanuel Macron dans un tweet :

La Russie dénonce une « ingérence directe »

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, s’est opposé fermement à l’Union-Européenne :

« Nous percevons les tentatives de légitimer l’usurpation du pouvoir comme une ingérence directe et indirecte dans les affaires internes du Venezuela. Cela ne favorise en aucun cas le règlement pacifique, efficace et viable de la crise que traverse le Venezuela »

La Russie et la Chine estiment que la crise au Venezuela doit se résoudre uniquement par les habitants sinon il y a un risque de guerre civile.

Discorde au sein de l’Union-Européenne

La Hongrie et la Grèce restent favorables au président Nicolas Maduro. L’Italie est divisée entre le parti d’extrême droite (La Ligue) qui souhaite reconnaître Juan Guaido et le parti d’extrême gauche (Mouvement 5 étoiles) qui rejoint le positionnement de la Hongrie et de la Grèce.

Une réunion est organisée le 7 février entre Juan Guaido et Nicolas Maduro à Montevideo (Urugay). Celle-ci doit favoriser un terrain d’entente et donner lieu à la « tenue d’élections libres, transparentes et crédibles » a relevé Tabare Vazquez, le président de l’Urugay.

Pour rappel, Juan Guaido s’est auto-proclamé président en exercice du Venezuela le 23 janvier : « je jure d’assumer formellement les compétences de l’exécutif national comme président en exercice du Venezuela ».

De nombreux vénézuéliens réclament le départ de Nicolas Maduro depuis 2013. Ils l’accusent de contourner la Constitution du pays et d’être responsable de l’inflation des prix (10 000 000 %).

La reconnaissance de Juan Guaido comme président légitime par les sept capitales européennes rejoint la position des Etats-Unis, du Canada mais aussi d’un bon nombre de pays en Amérique latine comme la Colombie et le Brésil.

Lire aussi : Des journalistes français emprisonnés au Venezuela

Related posts
À la uneBrèvesPop & GeekSéries Tv

The Witcher : la très attendue bande annonce de la série est là

À la uneBrèvesSéries Tv

The Walking Dead : les premières images de la saison 10 et une annonce surprise

À la uneActualitéFrancePolitiqueSociétéSociété

Où est Steve ? Un mois et toujours rien

À la uneFootSport

Matchs amicaux : l'OM se rassure, Saint-Etienne cartonne

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux