À la uneActualitéCinéma

La reine des neiges 2 : Quand la glace rencontre les 4 éléments

Sorti en salle le 20 novembre 2019, La reine Elsa et sa petite sœur Anna reviennent pour une nouvelle aventure au cœur de la forêt enchantée. La production Disney nous emmène à la découverte des origines de la reine d’Arendelle. On retrouve aux commandes le duo Jennifer Lee et Chris Buck. Déjà à la réalisation lors du premier film sortie en 2013.

Le deuxième volet du phénomène d’animation de Disney revient pour le début de l’hiver. Après les efforts d’Anna pour ramener sa sœur Elsa au royaume d’Arendelle dans la Reine des Neiges 1, l’intrigue nous plonge au cœur de la crise identitaire d’Elsa. Pourquoi est-elle la seule à avoir des pouvoirs ? D’où tirent ils leurs origines ? Accompagnée d’Anna, Kristoff, Olaf et Sven, la princesse entreprend un voyage au cœur de la forêt enchantée. Lieu traumatisé par le passé, où les quatres éléments s’attaquent aux étrangers. La glace d’Elsa rencontre alors le feu, l’eau, le vent et la terre. La reine Elsa qui espérait ne faire de mal à personne avec son pouvoir, espère maintenant que celui-ci sera assez puissant pour sauver le royaume d’Arendelle.

Inspiré du conte éponyme de Hans Christian Andersen, la reine des neiges était, jusqu’à juillet dernier et le remake du Roi Lion, le film d’animation de plus lucratif de l’histoire avec 1,3 milliard de recettes. Disney tente alors de perpétuer ce succès planétaire. Et cela se ressent musicalement. Les films de Disney ont toujours leur musique phare, on se souvient du cultisme « Libéré, Délivré » du premier film. Pour le deuxième film, la volonté d’un succès musical est un peu trop poussé. Au cours des 20 premières minutes du film, il y a bien 3 ou 4 chansons différentes. L’intrigue principale met donc un certain temps à se lancer. 

La relation animation chanson

Mais n’ayez crainte, une fois l’intrigue commencée, le film alterne entre action et coupure musicale pour donner un rythme plutôt agréable. Et à vrai dire tant mieux, il faut se remettre de certaines claques visuelles. En effet, on connaît la qualité d’animation des studios Disney mais ce coup ci, la barre a été placé très haute. Mention spéciale pour les éléments de la forêt. Et surtout l’eau au moment de la traversée de la mer. Pour clôturer cette section musique, il est bon de rappeler que le tandem Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez est toujours aux commandes de la bande originale. Déjà présent pour le premier opus.

Ce n’est pas le cas de tout le monde. En effet, la voix française d’Elsa a changé. Charlotte Hervieux succède à Anais Delva. Pour les autres personnages les voix restent les mêmes 5 ans après. Emmylou Homs prête sa voix à Anna tandis que Olaf est interprété par Dany Boon, ce qui correspond parfaitement. Le personnage du Bonhomme de neige magique apporte le ton humoristique de cette suite face à la crise de maturité du reste du groupe.

A lire aussi : Après “Libérée Délivrée” Disney dévoile “Dans un autre Monde”

About author

Raymond Stephane Journaliste VL-media
Related posts
À la uneActualitéInternational

46 pays soutiennent l’initiative chinoise contre les Ouïgours

À la uneBrèvesCinéma

La sortie de Halloween Kills repoussée à octobre 2021

À la uneBrèvesMédias

On refait le monde s'arrête sur RTL après 17 ans d'existence

À la uneSéries Tv

La flamme, nouvelle série avec Jonathan Cohen, en ouverture de Canneséries

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux