Une étude menée par l’institut McKinsey Global a révélé que 800 millions de travailleurs seraient remplacés par des robots d’ici 2030.

L’enquête a été menée auprès de 46 pays et 800 métiers. Elle a révélé qu’un cinquième de la main d’œuvre mondiale serait affecté, rapporte la BBC.

Quels métiers seront les plus touchés?

Les employés dans l’alimentaire et les opérateurs en machines seront les plus sévèrement touchés selon le rapport. De plus, les assistants juridiques, les courtiers en hypothèque, les comptables ou encore les staffs en back-office seront relativement vulnérables face à l’automatisation de leur métier.

Le rapport prévoit donc qu’en 2030, 20% des métiers actuels en Angleterre seront automatisés puis près de 39 à 73 millions d’entre eux aux États-Unis seront éradiqués. Cependant, environ 20 millions de ces travailleurs mis à l’écart pourront être facilement transférés dans d’autres secteurs.

Les moins touchés seront certainement les pays les plus pauvres qui ne possèdent pas assez de moyens pour investir dans de nouvelles technologies coûteuses. Selon les enquêteurs, seulement 9% des métiers pourront être remplacés par l’automatisation en Inde.

Logiquement, les métiers qui requièrent l’homme tel que les avocats, les enseignants, les médecins ou les barmen ne seront pas sujets à un changement. En un mot, tous les métiers où le contact humain est nécessaire devraient être épargnés.

Un changement dans l’air du temps ?

Il est vrai que depuis quelques années, les avancées technologiques ont changé beaucoup de choses dans le monde du travail. L’automatisation de certains métiers a parfois remplacé l’homme sans pour autant l’en écarter complètement. Ici, il s’agirait de remplacer l’homme à 100%. Ainsi, les enquêteurs incitent vivement les gouvernements à prendre les mesures nécessaires pour guider la population à se reconvertir dans un futur proche.

À lire aussi : L’automatisation des bars, les robots vont-ils remplacer l’humain ?