À la uneActualitéInternational

La Turquie présente ses excuses pour l’avion russe abattu

Il y a encore quelques semaines, les services turcs affirmaient « qu’aucune excuse ou compensation » n’étaient envisagées. Pourtant, hier, le Kremlin a fait savoir que le président Vladimir Poutine avait reçu une lettre dans laquelle Recep Erdogan présentait ses excuses ainsi que ses condoléances. Une étape importante qui vise à reprendre des « relations normales » entre les deux pays, très importants dans la géopolitique de la région.

Le 24 novembre 2015, un bombardier russe Su-24 était abattu par les forces militaires égyptiennes après que ces derniers aient à plusieurs reprises averti le pilote russe qu’il se trouvait dans l’espace aérien de l’Égypte. Le président Poutine s’était montré extrêmement violent en qualifiant ce tir de « coup de poignard dans le dos » et en affirmant que le pilote russe n’avait pas reçu de somations et avait aussitôt mis un coup de frein aux relations entre les deux pays.

Des excuses et des compensations

Un porte-parole du Kremlin a annoncé hier dans l’après-midi que le président russe Vladimir Poutine avait pris connaissance d’une lettre envoyée par le président turc. Recep Tayyip Erdogan y présente ses excuses pour l’avion militaire russe abattu en novembre dernier mais également ses condoléances à la famille du pilote.

« Je veux encore une fois exprimer ma sympathie et mes condoléances profondes à la famille du pilote russe décédé et je vous demande pardon. Je partage leur douleur de tout mon cœur. Nous percevons la famille du pilote russe comme une famille turque. Nous sommes prêts à toute initiative qui pourrait soulager la douleur et les souffrances infligées”

Ces excuses formulées hier s’accompagnent également d’une annonce faite ce matin dans laquelle la Turquie se dit prête « si nécessaire » à verser des compensations. Le Premier ministre turc Binaldi Yildirim a affirmé ce matin que si la Russie s’attendait à recevoir des dédommagements, c’était une possibilité envisagée du côté turc.

Un retour à des relations apaisées

La colère de Vladimir Poutine s’était manifestée lors d’un discours dans lequel il avait eu des propos très durs à l’attention de la Turquie et avait même accusé cette dernière d’avoir des liens avec l’EI. Dans le même temps, ce discours s’était accompagné de plusieurs mesures immédiates comme la suspension des discussions autour du projet de gazoduc TurkStream qui devait relier les deux pays ou un retour temporaire sur les conditions d’obtention des visas pour les Russes à destination de la Turquie.

Ces excuses viennent donc mettre fin à plusieurs mois de tensions entre les deux pays, une démarche entamée dans le plus grand secret avec des rencontres entre les ministres des affaires étrangères des deux pays. La Turquie et la Russie entretiennent une relation qui avait déjà été par le passé entachée par divers épisodes et notamment sur le conflit syrien dans lequel les deux pays ont parfois du mal à trouver un terrain d’entente.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneMode

C'est quoi le Chalet de l'Hôtel Mahfouf qui ouvre le 2 décembre ?

À la uneFaits DiversInternational

Qui était Issei Sagawa "le cannibale japonais" qui vient de mourir à 73 ans ?

À la uneCinémaPop & Geek

Les Gardiens de la Galaxie 3 : Adam Warlock pointe le bout de son nez dans la bande annonce

ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous... Gangs of London (saison 2) signe un retour explosif

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux