À la uneCulture

Le 20 juillet en trois dates

Le 20 juillet est associé à de nombreux événements ayant eu lieu tout au long de notre histoire. En voici trois particulièrement remarquables.

20 juillet 1397

Au XIVème siècle, l’Europe connaît une profonde mutation. Au Sud, les Espagnols affrontent toujours les Musulmans pour les chasser de la péninsule hispanique. En Europe occidentale, peste noire (1347-1352), famines et guerre de cent ans se succèdent. Plus à l’est, la ligue hanséatique prospère et domine le commerce sur le continent. Cette association de villes marchandes sur la Mer du Nord et la Mer Baltique accroît rapidement son influence. Pour faire face à ce monstre économique, qui acquiert progressivement un véritable pouvoir politique, les pays scandinaves décident de s’associer.

Reconstitution du drapeau de l’Union de Kalmar

Ainsi, à l’initiative de Marguerite d’Ire, veuve du roi de Norvège Haakon VI et fille du roi de Danemark Valdemar IV, l‘Union de Kalmar voit le jour le 20 juillet 1397. Dans le port de Kalmar (Suède) se scelle une sorte de confédération réunissant Norvège, Danemark et Suède (qui comprend à l’époque l’actuelle Finlande). L’objectif est simple ; réunir les trois pays sous une même couronne afin de mieux en préserver les intérêts. Éric de Poméranie devient le premier souverain de l’Union de Kalmar. Malgré de nombreux soubresauts, l’Union perdurera pendant plus d’un siècle. En 1523, la Suède se retire et y met fin de facto. Toutefois Norvège et Danemark resteront étroitement liés jusqu’en 1814.

20 juillet 1944

Depuis de nombreux mois, le second conflit mondial semble pencher en faveur des Alliés. Après les victoires successives de ces derniers à Midway, Stalingrad et en Afrique du Nord, le conflit semble avoir changé d’âme. L’Allemagne nazie et ses alliés opposent une résistance farouche mais perdent irrémédiablement l’initiative. Ce constat se renforce encore après les débarquements en Sicile puis en Italie (à partir de juillet 1943) et surtout en Normandie le 6 juin 1944. Certains officiers allemands tentent alors un coup d’état pour renverser le Reich.

Pièce dans laquelle la bombe visant Hitler explose
@wikipédia

Les conjurés passent à l’action le 20 juillet 1944 et tentent d’assassiner Hitler dans la “tanière du Loup”, son repaire en Prusse Orientale. Le maréchal Rommel est informé du complot et l’approuve tacitement à défaut d’y participer activement. Toutefois, les meneurs de l’opération “Walkyrie”, dont le général Hans Speidel (chef d’état-major de Rommel) vont jouer de malchance. Alors que la valise piégée visant le “führer” est mise en place lors d’une réunion, elle est déplacée de quelques mètres par un officier qu’elle indisposait. Résultat, l’explosion est largement amoindrie par l’épaisse table de conférence. Hitler n’en sort que légèrement blessé et encore davantage déterminé. Les conjurés seront rapidement traqués, démasqués et exécutés.

20 juillet 1969

L’Homme sur la lune. Un authentique exploit technologique. Un grand coup frappé dans le cadre la guerre froide. Une empreinte indélébile des Etats-Unis dans l’histoire de l’Humanité. Les événements du 20 juillet 1969 peuvent être compris et décrypté différemment au gré des enjeux analysés. Une donnée reste certaine et incontestable, l’humanité a mis le pied sur la lune un soir de juillet 1969. Une date marquante dont on fête cette année les 50 ans.

L’Homme sur la lune le 20 juillet 1969
@Pixabay

“Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’Humanité”. Le 20 juillet 1969, Neil Armstrong prononce ces mots qui resteront à la postérité. Apollon XI est couronnée de succès. Lancés dans une course à l’espace effrénée avec l’URSS, les Etats-Unis frappent un grand coup en accomplissant un exploit que peu pensaient réalisable : envoyer des hommes sur la lune. La fusée Saturne V décolle de Floride le 16 juillet 1969. Après sa mise sur orbite, le vaisseau spatial (capsule et LEM) se détache et met le cap vers la lune à la vitesse de 39000 kms/h. A son bord, un équipage constitué de trois hommes.

Quatre jours plus tard, le vaisseau se posera sur la surface lunaire, foulée quelques instants plus tard par Neil Armstrong. Edwin Aldrin et Michaël Collins complètent l’équipage de la mission. Le séjour lunaire, surtout symbolique, ne durent que deux grosses heures et s’achèvent rapidement. Apollo XI remet ensuite le cap sur la Planète Bleue, rapportant au passage quelques kilos de roches lunaires et une bonne dose d’Histoire.

Related posts
À la uneBrèvesPop & GeekSéries Tv

She-Hulk, Ms.Marvel et Moon Knight : 3 nouvelles séries Marvel annoncées

À la uneCinémaCulture

Disney dévoile la bande annonce de La belle et le clochard version live

À la uneBrèvesSéries Tv

Hilary Duff va reprendre son rôle de Lizzie McGuire

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Euphoria saison 1, trip halluciné dans le mal-être adolescent

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux