À la uneActualitéInsolite

Le rabbin qui vendait des sextoys cashers

image du site sansdeconner.net

Un rabbin orthodoxe a lancé un site de commande de sextoys casher en ligne, espérant faciliter l’accès au plaisir des couples pratiquants.

Plusieurs options s’offrent aux consommateurs : inspiration tour Eiffel, statue de la liberté ou Colisée romain, tous ont un point commun : tous ces sextoys sont cashers car respectant les mœurs des pratiquants. Le site Better2gether (“mieux vivre ensemble“) revendique environ 20 000 consultations par mois, cinq commandes par jour et des envois aux USA, Israël, Australie ou encore en Grande-Bretagne.

Un site par les croyants pour les croyants

La présentation du site ne montre aucune image choquante ou de corps nus, et n’emploie aucun terme cru. Les sextoys ont une forme qui fait le moins possible penser à un pénis, ressemblant pour certains à des jouets pour enfant, comme “l’œuf vibrant Totoro“.
Un dictionnaire est aussi présent expliquant simplement plusieurs termes de la vie sexuelle, comme l’éjaculation ou encore le point G. On notera l’absence de toute notion d’homosexualité.
Un forum est ouvert au pratiquant, avec des sujets très différents, allant des conseils sur l’éjaculation précoce au débat : “50 nuances de greys : en film ou en livre ?“. En plus de répondre aux questions des pratiquants avec sexologues, gynécologues et conseillers, le rabbin dit vouloir “changer les mentalités“, notamment sur le couple à l’AFP.

Capture d'écran du site internet Better2gether

 

Un rabbin féministe ?

Pour Natan Alexander, son site est une ode au couple, et non plus à l’homme : “Jusqu’à présent, ce monde était dirigé par des hommes, pour des hommes. Il est temps de changer cette mentalité et de montrer que c’est un monde pour les couples et pour le mariage. C’est un monde pour l’amour“.
Le rabbin place donc l’homme et la femme sur un pied d’égalité, autant dans le couple que dans la vie sexuelle : la femme n’est plus cantonnée à son rôle de génitrice. Dans la religion juive, une femme peut divorcer de son mari si elle n’est pas satisfaite sexuellement.
Natan Alexander reconnait ainsi volontiers le besoin des hommes de pimenter leurs ébats pour le bien de leurs couples, il répond donc à une demande d’utilisateurs ne souhaitant pas se rendre sur les sites de vente de sextoys classiques jugés indécents : le rabbin estime que son site est « un moyen de sanctifier le divin ».

La religion juive est progressiste concernant la sexualité hétérosexuelle

Dr David Ribner, sexologue mais aussi juif pratiquant rappelle au Figaro l’importance du sexe dans cette religion : « Même les organisations rabbiniques et les personnalités les plus conservatives insistent sur l’épanouissement de cet aspect physique de la vie du couple. » ; ce site est donc particulièrement bien accueilli, car il aide les amants à se satisfaire mutuellement.
D’autres religieux avaient déjà fais preuve de tolérance, à l’instar du rabbin Shmuley Boteach lors de la sortie de son livre “Kosher Lust” (le désir casher) : “On aime les femmes aujourd’hui, mais on ne les convoite pas. On les apprécie, mais on ne les désire pas. On les complimente mais leurs maris ne leur arrachent pas leurs vêtements “.

Les mœurs sexuelles sont de mieux en mieux acceptées dans la religion. On regrette qu’elles ne concernent que les hétérosexuels, et on attend donc toujours des progrès dans l’acceptation des homosexuels.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéInternational

L'Algérie ferme ses frontières aériennes au Maroc

À la uneActualitéFrance

51% des Français déclarent ne plus croire en Dieu

À la uneActualitéCulturePop & Geek

Apple refuse le retour du jeu Fortnite sur son store

À la uneFranceNon classé

Une soirée inédite 100% électro au château de Versailles

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux