Un récital volleyballistique a eu lieu samedi soir dans une Salle Colette Besson en feu, résidence des Noir et Blanc du Rennes Volley 35. VL a vécu en tête de rang le dernier match (amplement réussi) de la saison régulière des hommes de Nikola Matijasevic. Victoire 3 sets à 0 face à des Nantais impuissants. Récit de la belle soirée rennaise qui laisse présager des play-offs passionnants et une qualification européenne à la clé.

Le film du match

Les compagnons du capitaine Miguel Tavares savaient ô combien ce derby été important. Tant par l’enjeu qui était, pour le club d’assurer sa 4ème place pour l’Europe et de ravir son public, pour ce derby breton. Néanmoins, on a pu sentir dès le départ que cette rencontre allait être une fête. Un échauffement sérieux avec des sourires et la joie de pouvoir effectuer ce derby devant des supporters, familles, amis, heureux de venir voir leurs joueurs.

Globalement et sans chauvinisme, le RV35 n’aura jamais réellement été inquiété par le Nantes-Rezé Métropole Volley. On attendait l’équipe au tournant, avec notamment Kamil Baranek, l’international tchèque.

Ajoutez à cela Miguel Tavares qui effectue une saison magistrale. Régulier et complet, l’international portugais est l’un des meilleurs passeurs du championnat de France de volley.

Avant de rentrer dans l’analyse tactique et technique du match, voici le pointu belge de cette équipe rennaise, Bram Van Den Dries, MVP du match et premier marqueur de la Ligue A Masculine avec 506 points. Vidéo à l’appui !

Analyse des 3 sets

1er set : 

Le Rennes Volley 35 a réussi à bien entamer son début de match ce qui lui a permis de garder une longueur d’avance dans le premier set. Avec Bram Van Den Dries, 2,06 mètres, et Krasimir Georgiev, 2,05 mètres, les Rennais ont réalisé de bons blocs sur les offensives nantaises et ont continué d’alimenter le score avec des attaques bien menées. Le Nantes-Rezé MV a pu réduire l’écart en revenant à 20-15 dans ce premier set qui s’est terminé sur le score de 25-16.

2ème set :

Le second set, 25-20 pour le RV35, a été plus disputé. Emmenés par la bonne énergie de leur capitaine et passeur Miguel Tavares, les Noir et Blanc ont su trouver la solution face à son adversaire, dans un mauvais jour. Le NRMV, au vu des réactions de son entraîneur Fulvio Bertini lors des points encaissés, a eu du mal à gérer leur défense, laissant des zones libre de tout joueur à certains moments. Ce sont ces détails qui font que le deuxième set leur échappe.

3ème set :

Le troisième set s’est enfin conclu sur le score le plus large du match, 25-15 et la victoire obtenue après un dernier service nantais terminant sa course dans le filet. Ce dernier set, à l’image du dernier service, semblait perdu d’avance pour le NRMV qui termine donc 8ème de la saison régulière. Le RV35 finit cette saison de Ligue A Macsuline à la 4ème place, bon placement pour espérer jouer l’Europe l’année prochaine.

Pour achever cette analyse, voici l’un des plus beau point du match, glané par les Noir et Blanc, comme un symbole.

Saison régulière réussie, place aux play-offs

Valentin Marc, chargée de communication du Rennes Volley, s’est arrêté quelques minutes pour évoquer les play-offs et féliciter le staff pour le travail accompli : « On a vraiment essayé de rendre la fête bonne ce soir, c’est un gros travail perpétuel ». Nous avons notamment questionné Valentin sur la gestion de l’engouement autour du club cette année : « Avec le public qui répond présent à chaque rencontre, on a envie de leur faire plaisir pour que chaque match soit une réussite. Nos actions sont ciblées, on essaye que le public s’y retrouve avec des tarifs réduits, des t-shirts, des tifos. Mais c’est sur que cette équipe provoque l’envie de venir voir les matchs ».

L’international canadien et étincelant Bryan Duquette s’est exprimé sur les motivations de l’équipe. Pourquoi ne pas rêver de Ligue des Champions ? Comment aborder ces play-offs ? : « On a fini la saison de la plus belle des manières en gagnant aujourd’hui, je suis très content de notre performance, on a joué notre meilleur volley. On est professionnel, on se doit d’atteindre la plus haute marche ». Bryan a brillamment conclu sur ces quelques mots : « We have to dream ! »

Paul Legars, jeune joueur français et rennais de 19ans a abordé la forme du moment et les play-offs à notre micro : « On se prépare bien, le groupe vit bien et notre regard est déjà tourné vers Nice. On a un lien spécial dans l’équipe qui doit nous permettre d’aller le plus loin possible ».

Pour clôturer cette soirée parfaite de fond en comble, voici le traditionnel clapping entre les joueurs et le public, symbole de l’engouement qui entoure ce club depuis le début de la saison.

Crédit photo : Christian PEOC’H

Co-écrit avec Baptiste Amossé