À la uneFrancePolitique

Le Sénat interdit aux mères voilées d’accompagner les sorties scolaires

Le Sénat a voté ce mardi, malgré la ferme opposition du premier ministre, un amendement visant à interdire le port ostensible de signes religieux pour les accompagnateurs de sorties scolaires, au terme d’un vif débat sur le port du voile.

Cet amendement porté par Max Brisson au projet de loi confortant le respect des principes de la République, plus connu sous le nom de « projet de loi séparatisme », a été adopté par 177 voix pour et 141 voix contre. Parmi les 177 voix pour nous retrouvons Les Républicains ainsi que le Rassemblement démocratique et social européen. Du côté des opposants à cet amendement nous retrouvons les socialistes, le Rassemblement des démocrates, progressistes et indépendants – La République En Marche donc – ainsi que le Groupe communiste, républicain, citoyen et écologiste.

La chambre haute du Parlement a ainsi étendu l’interdiction faite depuis 2004 aux élèves de porter des « signes ou tenues par lesquels [ils] manifestent ostensiblement une appartenance religieuse » aux « personnes qui participent, y compris lors des sorties scolaires, aux activités liées à l’enseignement dans ou en dehors des établissements, organisées par ces écoles et établissements publics locaux d’enseignement ».

À lire aussi : Séparatisme : qu’en est-il de la scolarisation obligatoire dès 3 ans ?

Les partisans de cet amendements ont veillé à ne pas désigner directement les mères voilées, mais ils ont insisté sur le caractère laïque du service public de l’enseignement qui doit, à leurs yeux, s’étendre à tous ceux qui d’une manière ou d’une autre y apportent leur concours. « Une sortie scolaire n’a pas de raison d’être si ce n’est pas un acte pédagogique », a expliqué Max Brisson auteur de l’amendement.

« Personne ne doute un seul instant que nous parlons ici du foulard. Ce serait hypocrite de dire que le voile n’est pas concerné »​, a ironisé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Ce dernier a mis ses anciens camarades de droite face à leurs contradictions : « Il est paradoxal de supprimer toute expression religieuse des parents alors qu’on laisse les écoles sous contrat autoriser le port de vêtements religieux y compris par les élèves ».

L’amendement en question reprend une proposition de loi votée en première lecture par le Sénat en 2019. “C’est de l’acharnement législatif​”, a fustigé la sénatrice socialiste Sylvie Robert. « Faudra-t-il demain interdire aux mères voilées de tenir un stand à la kermesse? », a questionné à son tour la sénatrice communiste Laurence Cohen.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéFaits Divers

Nantes : le CHU condamné après le suicide d’une adolescente

À la uneActualitéInternational

Robert Downey Jr. en deuil après la mort de son assistant

À la uneActualité

Musée Grévin : une statue à l’effigie de Joe Biden fait son entrée

À la uneCulture

5 éléments pour comprendre … le mythe de Médusa

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux