À la uneActualitéNon classéReportagesSortiesSpectacles

Le soir où j’étais (presque) au concert des Rolling Stones

Après un premier concert donné à Hyde Park (Londres) le 6 juillet dernier, les Rolling Stones, fiers de leur succès, sont retournés hier soir sur les planches, en plein air. 60 000 spectateurs étaient au rendez-vous devant la scène, quand de nombreux autres écoutaient leurs chansons derrière les barricades. Reportage.

Une musique sourde résonne de loin. Sur le pont de Hyde Park, les passants se demandent si les quelques notes qu’ils entendent ne sont pas celles de la radio d’une des voitures qui les frôlent, réglée un peu trop fort. Et puis finalement non. Une voix se perçoit maintenant clairement. Celle de Mick Jagger. Sous les arbres aux abords du lac de Hyde Park, les passants se pressent vers un seul point, un seul lieu. Chacun veut entendre au mieux. Car sur l’autre berge, sonne la guitare de Keith Richards. Les centaines d’individus qui n’ont pas de billets ne forment plus qu’une masse. Les pelouses de Hyde Park sont remplies de fans, aux t-shirts à l’effigie du groupe de rock, mais aussi de londoniens et de touristes tombés ici par hasard.

La foule à Hyde Park

La foule à Hyde Park

Terry et Sally, la soixantaine, se mélangent aux groupes de jeunes : “Nous avions prévu de passer le week-end à Londres et nous sommes venus par hasard dans Hyde Park. Nous n’avions jamais vu les Rolling Stones sur scène. On s’est posés pour les écouter.” Mais d’autres avaient prévu de venir depuis longtemps et critiquent le prix des places. Kevin, jeune étudiant français vivant à Londres, s’est déplacé pour voir ce groupe qu’il considère comme “l’un des pionniers du Rock”. “Je les ai déjà vu à Paris, et le prix ce soir est beaucoup trop cher pour un groupe que je connais pas coeur et que j’ai déjà vu deux fois.” Andrea et Alessandro, italiens et fans de la musique des années 70, déplorent eux aussi le prix des billets, allant de 110 à 350 euros (pour les places VIP).

Entre eux et leurs stars, se dresse un mur. Des grandes planches vertes et des bouts de tissus en lin se tiennent debout pour former une muraille. Alors quand la majorité se résigne à rester assise et à applaudir chaque chanson, les plus déterminés cherchent tous les moyens pour voir leurs dieux. S’aplatir au sol. Regarder par l’espace entre deux planches du mur. Se mettre sur la pointe des pieds. Monter sur les épaules de son ami. Ou encore grimper dans les arbres. Les plus chanceux arriveront à voir un bout de l’écran.

DSCF4588

Mais si le mur empêche de voir les célébrités du Rock, il laisse passer les notes. Et c’est dans un élan de d’enthousiasme, de joie et de ferveur que les spectateurs, des deux côtés du mur, chantent les paroles. “You can’t always get you want”.

DSCF4570

DSCF4585

DSCF4600
Les Rolling Stones ont enchainé les tubes : “Paint in Black”, ” Jumpin’ jack flash”, “Brown Sugar” ,”Happy”, “You got the silver”, “Sympathy for the devil”, entre autres, pour finir sur le mythique “Satisfaction”. Les musiciens ont clôturé leur concert par un traditionnel feu d’artifice, et c’est en chantonnant les airs les plus célèbres que la foule s’est dissipée dans les rues de Londres.
Related posts
À la uneMusique

C’était il y a 30 ans… la sortie de Nevermind de Nirvana

À la uneInsoliteInternational

Le terrible château de Dracula devient centre de vaccination

À la uneFaits DiversFrance

Val-de-Marne : une adolescente de 17 ans tuée par un mineur

À la uneFrance

Double-meurtre dans les Cévennes : le suspect s’est rendu

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux