ActualitéSéries Tv

Le voyageur : et si la série de France 3 venait d’un unitaire de TF1 ?

Le voyageur est un des derniers succès de France 3, une série qui se distingue des autres par son ton et son atmosphère singulière.

Le voyageur, d’abord porté par Eric Cantona puis Bruno Debrandt, est l’un des gros succès de France 3. Mais ce qui frappe, c’est la grande familiarité entre ce héros et celui d’un unitaire diffusé sur TF1 en 2008, Papillon noir.

Papillon noir, « pilote » de la série Le voyageur ?

En revoyant cet unitaire disponible sur TF1+, impossible de ne pas penser à la série Le voyageur de France 3. Et pour cause, le créateur du Voyageur et aussi l’auteur de Papillon Noir. Mais comme les projets sont nés à 10 ans d’écart sur deux chaînes différentes, difficile de penser qu’ils sont dans la même lignée . Pour en avoir le cœur net, nous avons posé à l’auteur de Papillon noir et créateur du Voyageur, Hervé Korian.

« Il existe effectivement un lien entre Papillon noir diffusé en 2008 sur TF1 (avant d’être l’objet d’un remake au cinéma avec Antonio Banderas dans Black Butterfly) et Le Voyageur diffusé pour la première fois dix ans plus tard. »

YouTube video

« Ce lien est un personnage que j’ai imaginé il y a 37 ans de cela, sous la forme d’un recueil de nouvelles qui narrait les aventures d’un enquêteur nomade. Ce personnage m’a tellement habité que depuis, j’écris une nouvelle chaque année en automne, qui relate ses aventures.
Le propre de ce personnage est qu’il n’est jamais payé pour enquêter, donc libre à l’endroit de l’argent, qu’il choisit ses affaires et qu’il est maître de son temps. C’est un Don Quichotte, solitaire (mais qui aime les gens, c’est pourquoi il traque les tueurs) qui trouve son inspiration dans une sobriété heureuse semblable à celle de Pierre Rabhi et dans la poésie, considérant que la nature est source perpétuelle de poésie et d’émerveillement. C’est pourquoi, dans le deuxième épisode du Voyageur, j’évoque Antonio Machado « Voyageur, le chemin n’existe pas, il se fait en marchant, le chemin c’est la trace de tes pas » autrement dit, chacun est libre de créer son propre chemin. 

La notion de mouvement est essentielle à ses yeux, c’est la raison pour laquelle Eric Cantona se compare à un papillon, il n’y a pas plus heureux qu’un papillon qui se déplace en permanence, dit-il. Fragile psychologiquement, c’est en aidant les autres (les proches des victimes) à se « réparer » qu’il s’aide lui-même. 
Papillon noir a donc totalement été inspiré par ce personnage errant, aux méthodes atypiques, et Le voyageur aussi. D’ailleurs, les intrigues du Voyageur 9, La forêt perchée, diffusé en janvier dernier, et du Voyageur 11, Le danseur de verre, en tournage actuellement en Bretagne sont des adaptations des nouvelles dont je vous parlais. 

Je pense qu’Eric Cantona que j’ai rencontré avec Papillon noir représente un deuxième lien car c’est pour lui que j’ai écrit le pilote du Voyageur. 
 Le voyageur, c’est le personnage de Papillon noir, mais qui se déplace désormais dans un van et qui rencontre un chien dans le pilote, lequel devient son fidèle compagnon.« 

Papillon Noir : Face à face mortelle pour casting 5 étoiles

Un restaurant de bord de route au coeur des monts du Vercors, un de ceux qui marque l’entrée des bourgs. En fond sonore, la télé révèle la disparition d’une jeune femme, une de plus, la sixième dans la région. Richard va y rencontrer Jack, une première rencontre singulière ou Jack va tirer Richard d’un mauvais pas… En guise de remerciement, Richard lui propose de l’héberger en échange du défrichage de son jardin. Ce que Richard ne sait pas, c’est qu’il vient de faire entrer le loup dans la bergerie… Autrefois scénariste a succès, il est aujourd’hui à bout de souffle, et doit vendre ses meubles pour survivre. Jack, passionné de cinéma, lui propose ses conseils, voire un coup de main. Il devient omniprésent, semblant deviner les moindres faits et gestes de Richard, jusqu’à ses pensées. II sait ce qu’il faut faire pour avoir un bon scenario ; il faut l’avoir vécu, il s’agira de raconter « leur histoire », celle d’un scénariste qui invite chez lui un homme qu’il soupçonne d’être le tueur qui sévit dans la région.

YouTube video

Quand Papillon Noir arrive sur TF1 en 2008, la fiction française est en train d’opérer sa mutation. Depuis 3 ans, les Créations Originales de Canal+ sont arrivées sur le petit écran ; France 2 propose toujours sa soirée 2 Polars du vendredi ; TF1 de son côté a lancé une vague de séries de 52 minutes comme Section de recherches ou R.I.S. Si ces dernières sont plus rythmées et plus modernes, elles sont tout de même assez classiques et leurs héros assez conventionnels.

Mais deux projets vont marquer un tournant vers une autre fiction pour la première chaîne d’Europe : Profilage en 2009 et Papillon Noir en 2008. Ce dernier réunit 3 figures importantes : Eric Cantona, Stéphane Freiss et Hélène de Fougerolles.

Construite comme un film d’Hitchcock, Papillon noir est une pépite d’ingéniosité, un scénario redoutable qui ne ménage jamais le spectateur pour enchaîner une série de twists implacables qui donnent une autre dimension à une histoire qui aurait pu apparaître classique.
Un must à voir et revoir rien que pour ce face à face dantesque.

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
ActualitéSéries Tv

On regarde ou pas ? Anthracite, la nouvelle série de l'équipe de Profilage

ActualitéCinémaHistoire

Godzilla vs Kong : est-ce que la Terre est vraiment creuse ?

ActualitéSéries Tv

C'était en 2000 ... Les experts, révolution scientifique dans la série policière

Séries Tv

Télé Nostalgie : c'est quoi cette collection de séries et dessins animés en DVD ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux