À la uneSéries Tv

Les 10 commandements du fan de séries en période d’examens

La période des révisions est cruelle pour le fan de séries : entre ses cours et ses séries préférées, son cœur balance. Pas de panique : on est là pour vous aider à survivre avant les examens, sans renoncer à vos épisodes.

La fin de l’année scolaire approche, et avec elle les vacances d’été. Oui, mais avant ça, il y a les examens : le brevet, le bac, la thèse, les partiels… Et il va falloir réviser tout ça ! La période est déjà stressante pour l’étudiant lambda ; pour le fan de séries, c’est une torture. Comment conjuguer révisions et visionnage d’épisodes de sa série préférée ? On ne vous cache pas que c’est compliqué… mais on peut y arriver. Voici donc 10 règles simples, guide de survie à destination du fan de séries.

#1. Le nombre d’épisodes, tu limiteras

La première règle repose sur une évidence : moins on regarde d’épisodes, moins on passe de temps devant les écrans. A vous de déterminer un seuil, un nombre d’épisodes quotidiens au-dessous duquel vous vous sentez incapable de survivre. Un ? Deux, trois épisodes ? Allons-y pour deux – et seulement deux. Les petits malins fans de Sherlock, on vous voit venir : les épisodes durant 1H30, vous n’en regardez qu’un, et basta.

#2. Une tranche horaire, tu fixeras

Vous préférez étudier le matin ? Dans ce cas, regardez vos épisodes le soir. Et vice-versa, si vous retenez mieux les informations l’après-midi ou le soir. En gros, révisez quand vous êtes au taquet, et mettez à profit les moments où vous êtes moins attentif pour vous détendre devant vos épisodes. Deux seulement, vous vous souvenez ?

#3. De « pause » séries, tu ne feras pas

La « pause série », c’est comme les licornes : c’est un mythe. On aimerait tous croire à la possibilité de faire une trêve entre deux révisions en se relaxant devant une série, avant de se remettre au boulot… Oui, mais non. La pause série, ça n’existe pas. Parce que le fan de séries est victime d’un étrange phénomène apparemment contraire aux lois de la physique, une sorte de distorsion temporelle : on lance un épisode de 45 minutes à 16H30… et à 18H15, on est toujours devant l’écran ! Soyez lucide : entre un cours sur les asymptotes et un autre épisode de Stranger Things, votre choix sera vite fait.

#4. Les révisions, tu ne prétexteras pas

On vous arrête tout de suite : on ne peut pas réviser en regardant des séries. Même une série historique. Le coup du : « J’apprends l’Histoire de France en regardant Versailles » ou « J’étudie le système politique américain avec House of cards», ça ne tient pas une seconde. Tant que vous y êtes, pourquoi pas « J’apprends la physique avec The Big Bang Theory » ?!! Et oubliez aussi l’argument selon lequel vous regardez les épisodes en VOST pour améliorer votre Anglais. Franchement, dans quelle genre de dissertation espérez-vous placer « Winter is coming », «The truth is out there », ou un dialogue sur les chaussures ou la fellation de Sex & the City ?! Posez tout de suite cette télécommande, et sortez vos bouquins.

#5. De tes amis fans de séries, tu t’éloigneras

Vous êtes fan de séries, vos amis aussi ? Attention, danger ! Ils ne sont pas méchants et ça part certainement d’une bonne intention, mais à tous les coups, un de vos copains va vous demander : « T’as vu le dernier épisode de Westworld?! Quand Dolorès bla bla bla… » Non, vous ne l’avez pas vu : vous étiez trop occupé à réviser la transmission de l’information génétique chez la mouche drosophile. Et là, c’est le drame : votre vue se trouble, vous avez du mal à respirer, la tête vous tourne… Vous êtes en pleine crise de panique, et à peine rentré chez vous, vous vous précipitez sur votre écran comme le Dr House sur un cachet de Vicodin. Adieu les drosophiles, bonjour les androïdes.

#6. Seul, tes séries tu regarderas

C’est une variation de la règle précédente. On dit souvent que l’union fait la force, et c’est vrai dans certains cas : réviser en groupe, par exemple, peut vous permettre de vous motiver les uns les autres et de vous entraider. Revers de la médaille, l’effet de groupe peut aussi vous entraîner sur la pente glissante du binge-watching… Quand trois ou quatre fans de séries sont réunis devant un écran, il y a toujours quelqu’un pour lancer: « Encore un épisode et on s’y remet ? » Et comme il y a fort à parier que personne ne s’opposera à cette suggestion, se reporter aux règles 1 et 3. Deux solutions : réviser seul, ou loin de la télé, de l’ordinateur ou de toute tentation si on est plusieurs.

#7. De nouvelle série, tu ne commenceras pas

Il ne faut jamais, au grand jamais commencer une nouvelle série en période de révision. Ou alors, une série courte, qui ne compte qu’une seule saison de quelques épisodes – comme The End of the F***ing world, par exemple. Mais oubliez l’idée de vous lancer dans Grey’s anatomy ou Star Trek. Il faut choisir : une année scolaire à réviser (et un examen décroché) ou 52 ans de Doctor Who à rattraper (et un redoublement). Patience : une fois l’examen passé, vous aurez tout l’été pour embarquer à bord du Tardis.

#8. De Facebook et Twitter, tu te déconnecteras

Vous préparez votre bac ou vos partiels, vous peaufinez une thèse? Internet est un outil précieux, qui vous aide dans vos recherches et il est hors de question de s’en priver. Mais attention aux tentations, et en particulier aux réseaux sociaux ! C’est là, tapis dans l’ombre de votre fil d’actualité, que vous guettent les spoilers, les critiques de séries et les compte-rendus des épisodes. Sur Google, pour trouver la bande-annonce de la nouvelle saison de 13 Reasons Why, il faut la chercher ; sur Facebook, elle vient sournoisement jusqu’à vous, à portée de clic. Pendant quelques semaines, oubliez les réseaux sociaux.

#9. Netflix, tu oublieras

Lorsqu’on a besoin de prendre ses distances avec les séries, Netflix, c’est le Mal. Un démon pire que ceux affrontés par Buffy, un diable machiavélique qui vous propose de lui vendre votre succès aux examens (à défaut de votre âme) en échange d’une série. On vous pose la question : est-ce que le marché vaut le coup ? Bien sûr que non. Ignorez ses suggestions enjôleuses et ses algorithmes pervers : Vade Retro, Netflix ! Exorcisez votre box façon Supernatural ou fracassez votre ordinateur à coups de marteau (solution efficace bien que radicale) : débrouillez-vous comme vous voulez, mais détournez-vous de la tentation !

#10 La veille de l’examen, quartier libre tu auras

Vous connaissez vos cours et, à 24 heures du jour J, vous êtes prêt. La veille de l’examen, vous avez quartier libre : inutile de réviser comme un forcené, tout le monde s’accorde à dire que c’est même contre productif. Alors, sans pour autant vous abrutir devant 10 épisodes à la suite, profitez-en pour vous détendre et vous reposer – éventuellement devant votre série préférée.

Révision ou série ? Série ou révision ? A condition d’être raisonnable, vous pouvez faire les deux ! Histoire d’être fin prêt le jour de l’examen, aussi savant que le Dr Reid et aussi relax que Joey Tribbiani. Vous avez bien bossé, vous pouvez être fier de vous. Bon courage, bonne chance… et bonnes vacances !

About author

Traductrice et chroniqueuse, fille spirituelle de Tony Soprano et de Gemma Teller, Fanny Lombard Allegra a développé une addiction quasi-pathologique aux séries. Maîtrisant le maniement du glaive (grâce à Rome), capable de diagnostiquer un lupus (merci Dr House) et de combattre toutes les créatures surnaturelles (vive les frères Winchester), elle n'a toujours rien compris à la fin de Lost et souffre d'un syndrome de stress post-Breaking Bad
Related posts
À la uneActualitéFootSport

Lens-Lille : Un supporter lillois poursuivi pour s'être masturbé dans les tribunes

À la uneSéries Tv

Pas de saison 2 pour Hit & Run sur Netflix

À la uneActualitéCultureLittératureSéries Tv

Comprendre le Cycle de Fondation de Isaac Asimov en 5 minutes

À la uneActualitéFrancePolitique

Le QR Code du pass sanitaire d'Emmanuel Macron fuite sur les réseaux sociaux

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux