Covid19: Arrivée de l’attestation de sortie dérogatoire en format numérique. Interdiction de l’activité physique individuelle entre 10h et 19h dans Paris. Prolongation du confinement jusqu’au 15 avril minimum. Le point sur l'évolution de l'épidémie.

À la uneActualitéInternational

Les Démocrates lancent une procédure d’Impeachment contre Donald Trump

Suite à la publication des retranscriptions de ses discussions avec le président ukrainien Volodomyr Zelensky, Donald Trump risque la destitution. En effet, le président américain a demandé par téléphone à son homologue ukrainien d’enquêter sur le fils de l’un de ses principaux rivales pour la présidentielle de 2020 : Joe Biden. Ce mardi 24 septembre, le Parti Démocrate a donc lancé la première étape d’accusation solennelle envers le président américain. C’est la seconde fois que le président est menacé de destitution mais il s’agit de la première où une demande officielle est rédigée.

Chantage et espionnage

Cela peut paraître comme un retour en pleine guerre froide, un président américain faisant pression sur le président d’un pays d’Europe de l’Est pour obtenir des informations. C’est en tout cas ce que sous-entend le Parti Démocrate américain dans son accusation. Donald Trump aurait bloqué la venue d’une importante aide militaire en Ukraine dans le but de faire pression sur Volodomyr Zelensky. Mais dans quel but? Pour obtenir des informations compromettantes sur l’un de ses adversaires pour 2020 : Joe Biden. Le Vice-président de Barack Obama a de nombreuses connexions avec ce pays. De 2009 à 2017, il a été amené plusieurs fois à traiter avec les présidents ukrainiens de l’époque.

Selon Donald Trump, Joe Biden aurait même cherché à stopper une enquête qui visait une entreprise où travaillait son fils, Hunter Biden. C’est ce sujet qui était au centre des entretiens téléphoniques entre les deux présidents révélés par un lanceur d’alerte.

Quelles sont les probabilités que la destitution aboutisse ?

L’impeachment se déroule en 3 étapes :
– Dans un premier temps, la construction d’un dossier montrant de fortes probabilités de culpabilité. Le président de la chambre doit valider le dossier en annonçant le lancement de la procédure d’impeachment devant les représentants.
– Dans un second, la Chambre des représentants (équivalent américain de l’assemblée nationale) vote à majorité simple.
– Enfin, le dossier passe devant le Sénat qui doit valider la culpabilité en obtenant les deux tiers du Sénat.

Dans le cas de Donald Trump, la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a annoncé le lancement de la procédure ce mardi. La vitesse de la procédure dépendra des dates des votes mais, selon plusieurs médias américains, une destitution avant fin 2019 est possible.

Une destitution est certes possible sur le papier mais elle est loin d’être envisageable. Cela est dû aux deux votes pour valider l’impeachment. Dans la Chambre des représentants, la majorité est démocrate, le vote passera donc sûrement. En ce qui s’agit du Sénat, à majorité républicaine, obtenir les 67 voix sur 100 paraît difficilement envisageable. De plus, les votes n’étant pas anonymes, tout membre républicain souhaitant voter en faveur de la destitution risque une exclusion de son parti. L’ancien conseiller de Mitt Romney et John McCain, Mike Murphy, a d’ailleurs déclaré sur MSNBC que “une trentaine de sénateurs républicains voteraient en faveur d’une destitution si le vote était anonyme”.

Les réactions de Donald Trump

Le président américain s’est beaucoup plaint de cette nouvelle situation. “Impeachment for that?” a-t-il déclaré durant une conférence de presse en marge de l’Assemblée Générale de l’ONU. Selon lui, il s’agirait d’une campagne d’harcèlement provenant du Parti Démocrate planifiée à l’avance.

Cependant, il est bon de rappeler que quoi qu’il arrive au cours de la procédure, le président américain risque d’être a nouveau accusé de manière pénal et devra faire face à un vrai juge une fois son mandat terminé. L’Impeachment décide seulement d’une éventuelle destitution et n’a donc aucune valeur pénale.

About author

Etudiant en Information-Communication et en LLCE Anglais à l'Université Rennes 2.
Related posts
À la uneFemmesFranceSexeSociété

Les travailleuses du sexe demandent un "revenu de remplacement" pour compenser leur baisse de bénéfices

À la uneActualitéCulturePop & Geek

Top 5 des meilleurs comédiens de doublage pour la VF des animés

À la uneCinémaSéries Tv

Disparition de Honor Blackman à 94 ans (Goldfinger)

À la uneActualitéEconomieFranceRégionsSociété

Coronavirus : l'impact de l'épidémie sur la saison estivale à venir

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux