À la uneActualitéSport

Les Experts sont de retour !

L’équipe de France de handball s’est qualifiée pour la finale de l’Euro en battant l’Espagne (30-27) ce vendredi à Herning. Les Bleus affronteront dimanche le Danemark, qui est venu à bout de la Croatie (29-27).

On les avait quelque peu enterrés après leur défaite il y a tout juste un an en quarts de finale du mondial contre la Croatie. Une équipe vieillissante et en fin de cycle, disait-on. On pouvait penser que la France, alors double championne olympique et double championne du monde en titre, ne serait plus la nation hégémonique du handball qu’elle a été, voire serait cantonnée au simple statut d’outsider. Mais les Bleus de Claude Onesta ont prouvé le contraire durant cet Euro 2014. S’appuyant sur un mélange d’anciens (Fernandez, Nikola Karabatic, Omeyer, Narcisse) et de jeunes talents (Porte, Accambray, Grebille, Luka Karabatic), ils ont réalisé un quasi sans faute tout au long du tournoi (une seule défaite face à la Suède, mais ils étaient déjà assurés de leur accession au dernier carré). Au point de faire chuter les champions du monde Espagnols pour s’ouvrir les portes de la finale.

«Le transfert de génération est en train de se faire réellement»

Ce rendez-vous face aux Ibériques, les Tricolores l’ont remarquablement négocié. Globalement dominateurs, ils se sont mis au diapason d’une demi-finale de championnat d’Europe. Chaque équipe a alterné les temps forts et faibles. L’Espagne a aussi eu son mot à dire, à l’image de Joan Canellas (10 buts). C’est d’ailleurs elle qui menait à la mi-temps (14-12). «On commence super bien puis on fait des erreurs qui les font revenir. Mais on n’a pas baissé les bras», déclarait Nikola Karabatic au micro de Canal + Sport. Les hommes d’Onesta ont changé de visage au retour des vestiaires, réalisant une seconde période exceptionnelle. Pour finalement l’emporter de trois buts d’écart. Les Experts ne sont pas morts, et ils avaient quelque chose de plus que leur adversaire aujourd’hui. «Ce qui me satisfait encore plus que tout, c’est que le transfert de génération est en train de se faire réellement », commentait Claude Onesta à l’issue de la rencontre.

Porte homme du match

Preuve d’ailleurs que la nouvelle génération monte en flèche, le jeune Valentin Porte (23 ans) a été élu homme du match après avoir inscrit 7 buts. Autre performance remarquable, celle de Luc Abalo, dont le dynamisme et l’efficacité ont été indispensables en fin de rencontre. Précieux aussi dans les dernières minutes, Cyril Dumoulin, qui a parfaitement remplacé Thierry Omeyer en sortant plusieurs parades décisives. La défense a également été très solide dans le money-time. Autant d’éléments qui ont permis aux Bleus de l’emporter avec brio. Dimanche, place au Danemark, pays organisateur. La dernière marche à franchir avant un nouveau titre.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneMode

Ferrari présente son premier défilé de mode

À la uneCinéma

On a vu pour vous…Hitman & Bodyguard 2

À la uneSport

Le Rétro-Running, est-ce que ça te parle ?

À la uneFaits DiversInternational

Un homme condamné à 15 ans de prison pour avoir mangé sa mère

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux