Non classé

Les fleurs à bulbes, pièces maîtresses du jardin fleuri

Atout majeur pour l’élaboration d’un jardin fleuri, les bulbes se déclinent sous de multiples variétés aux périodes de floraison diverses et autorisent ainsi la réalisation d’un jardin en fleur presque tout au long de l’année.

On distingue les bulbes de printemps avec des floraisons allant de janvier pour les plus précoces à mai pour les plus tardifs. Ce sont là les crocus, les tulipes aux innombrables variétés, les narcisses, les jacinthes, les anémones, l’ail d’ornement, les freesias, les arums, pour n’en citer que les plus répandus. A l’exception des jacinthes et des tulipes horticoles nécessitant un stockage au sec durant leur cycle végétatif, les bulbes printaniers restent en place une fois plantés et ne requièrent ni engrais ni entretien particulier.Fleurissent ensuite les bulbes d’été où bégonias tubéreux, dahlias, glaïeuls, alliums, oxalis, nivéoles d’été, de nombreuses variétés de lis, peuvent se côtoyer ou se succéder en farandoles de formes et de couleurs. Après leur floraison, les oignons de glaïeuls et de bégonias, sensibles au froid et à l’humidité, doivent être mis à l’abri.

Nombreuses sont les fleurs à bulbes qui fleurissent en automne. Parmi elles, les colchiques, les glaïeuls d’Abyssinie, les amaryllis, les scilles d’automne, le lis de Jersey, les agapanthes et bien d’autres, toutes aussi diverses que colorées. Après la floraison, les oignons de glaïeuls et de bégonias, redoutant le gel, doivent impérativement hiverner à l’abri. En hiver, les perce-neige, les iris, les scilles de Sibérie, ainsi que de nombreuses variétés de crocus peuvent égayer le jardin d’une large palette de couleurs.

Culture des bulbes, comment s’y prendre 

Il convient de préparer la terre en l’émiettant jusqu’à 20 cm de profondeur afin que les racines s’y installent confortablement.  Puis, préférablement à l’aide d’un plantoir, le bulbe est déposé, tige vers le haut, dans un trou de deux à trois fois sa taille, que l’on rebouche ensuite délicatement.Bien que chaque espèce ait ses propres exigences, la plupart des bulbes d’hiver et de printemps se plantent de septembre à novembre et ceux d’été et d’automne, de février pour les lis à août pour les colchiques

Précisions sur la conservation de certains bulbes

C’est vers le mois de juin, une fois que les feuilles des tulipes et des jacinthes sont totalement sèches qu’elles peuvent être arrachées et remisées au sec dans un carton rempli de sable ou de tourbe. Les glaïeuls et les bégonias, quant à eux, sont arrachés et remisés de la même façon après les premières gelées d’automne.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
Non classé

La marque Addict Sport Nutrition disponible sur Nutridiscount

Non classé

Optigura vous vend la Caséine Micellar, un apport en protéines

Non classé

Trois manières pour préparer ou fumer un joint

Non classé

Des balconnières et suspensions résistants aux actes de vandalisme

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux