À la uneActualitéFrancePolitiqueSociété

Les nouveaux rythmes scolaires de plus en plus contestés

Selon une consultation réalisée par France Inter, la réforme des rythmes scolaires est très loin de faire l’unanimité au près des parents. Dans une commune de Picardie, la réforme a même été suspendue.

 

 

En ce lundi matin, s’était jour de rentrée pour les élèves de la commune de Boves (Somme), après les congés de la Toussaint. Jusqu’ici rien d’anormal. Pourtant les 13 classes et les 355 élèves de cette commune iront à l’école pour quatre jours seulement et non plus quatre jours et demi comme il se pratiqué depuis début septembre. Face aux contestations des parents d’élève le maire a du se résoudre à suspendre la réforme. Selon eux, leurs enfants reviennent fatigués voire exister ou stresser. Ils déplorent, ainsi, les activités proposées par la réforme Peillon sur l’heure du midi. Pour certains les activités s’apparentent à celles d’un centre de loisir. Daniel Parisot, maire de la petite commune dit avoir pris cette mesure dans l’intérêt des enfants. La réforme «n’est pas assez précise» et en va pas jusqu’au bout des choses, souligne t-il.

 

72,86 % des votants opposés à la réforme

 

Bien que ce retour en arrière soit un cas appart, les contestations à la réforme de V. Peillon prouvent qu’elle est loin de faire l’unanimité.  Preuve en est, cette consultation réalisée par France Inter. Lancée le 1 octobre et mise en ligne sur le site internet de la station, les résultats indiquent que 72,86 % de votant sont opposés à la mise en place des rythmes scolaires. Sur les 17 000 participants, 70% estiment que leurs enfants sont plus fatigués que lors des rentrées précédentes, 66 %  pensent que les nouveaux plannings scolaires ne sont pas adaptés pour leurs enfants.

 

Un appel à la mobilisation

 

Une chose est sûre, la contestation n’est pas prête de s’arrêter. Les syndicats FO, CGT et Faen ont appelé les enseignents et le personnel à une journée de mobilisation le 14 novembre, avec pour objectif de revenir à la semaine de quatre jours et empêcher la généralisation de la réforme pour la rentrée 2014.

 

 

 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneÉtudiantFranceSexe

Les préservatifs gratuits pour les 18-25 ans dès le 1er janvier 2023

À la uneMédiasMusique

Qui est Maskey, ce YouTuber français ?

ActualitéCinémaCultureLittérature

C'est quoi "Le Comte de Monte-Cristo", cette histoire de nouveau adaptée au cinéma ?

À la uneMédias

Disparition brutale du producteur Franck Saurat à 55 ans

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux